DERNIERE MINUTE

L'UE et la Thaïlande luttent ensemble contre la pêche illégale

L'UE et la Thaïlande luttent ensemble contre la pêche illégale
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

En marge d'une édition d'Ocean sur le retrait par l'Union européenne il y a quelques semaines du carton jaune qu'elle avait attribué à la Thaïlande pour ses pratiques de pêche nuisibles à l'environnement, nous faisons le point sur les progrès accomplis par ce pays avec les autorités européennes et thaïlandaises.

Après avoir menacé pendant trois ans et demi d'interdire ses importations de poissons et fruits de mer, l'Union européenne a officiellement reconnu les progrès accomplis par la Thaïlande dans sa lutte contre la pêche illégale, non déclarée et non réglementée (IUU pour illegal, unreported and unregulated fishing).

Le retrait par Bruxelles de son carton jaune a été annoncée le mois dernier lors d'une conférence de presse par le Commissaire européen à l'environnement, aux affaires maritimes et à la pêche Karmenu Vella et le vice-Premier ministre thaïlandais Chatchai Sarikulya.

"Un travail main dans la main"

"La politique européenne sur la pêche illégale, non déclarée et non réglementée ne consiste pas à sanctionner les pays tiers, mais à coopérer avec eux," assure Karmenu Vella.

"Depuis trois ans et demi, nous avons travaillé main dans la main avec les autorités thaïlandaises pour mener une réforme complète de la gestion par ce pays de son secteur de la pêche dont une refonte fondamentale du cadre juridique et réglementaire," souligne-t-il ensuite.

"Grâce à cela, nous avons constaté des améliorations dans les règles de traçabilité et dans les outils de surveillance et de contrôle, mais aussi dans la manière dont la flotte est gérée," précise le Commissaire.

"Notre pays est profondément déterminé à éradiquer la pêche illégale"

"Aujourd'hui, la Thaïlande a réussi à élever sa pêche commerciale dans les eaux nationales et internationales au niveau des normes internationales," affirme le vice-Premier ministre thaïlandais Chatchai Sarikulya.

"Nous sommes prêts à travailler en partenariat avec l'Union européenne pour promouvoir la pêche durable au plan national et régional : notre pays est profondément déterminé à éradiquer la pêche illégale, non déclarée et non réglementée," insiste-t-il.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.