Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Air France - KLM : fin des turbulences ?

Air France - KLM : fin des turbulences ?
Tous droits réservés
REUTERS/Regis Duvignau/File Photo
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le ministre néerlandais des Finances est venu à Paris pour jouer les pompiers, dans le dossier Air France-KLM. Wopke Hoekstra a rencontré son homologue français, Bruno Le Maire, qui souhaitait avoir des explications sur la prise de participation de l'Etat néerlandais dans le capital de la compagnie.

REUTERS/Gonzalo Fuentes

Et c'est en français qu'il a fait amende honorable.

Je suis conscient que notre prise de participation n'est pas très orthodoxe mais elle part de bonnes intentions.
Wopke Hoekstra
ministre néerlandais des Finances

Dans l'alliance Air France KML, la partie néerlandaise souhaite que ses intérêts ne soient pas négligés.

L'irruption de l'Etat néerlandais au sein du capital d'Air France-KLM avec une prise de participation de 14%, proche de celle de l'Etat français (14,3%) avait fait l'effet d'une douche froide à Paris.

A l'issue de cette rencontre, un mot d'ordre commun : travailler ensemble pour améliorer les performances de la compagnie. Bruno Le Maire a ajouté vouloir en faire la compagnie aérienne "la plus performante au monde".

La France et les Pays Bas sont des partenaires européens et des amis, nous voulons aujourd'hui ouvrir une nouvelle page de l'histoire d'Air France-KLM.
Bruno Le Maire
Ministre français des Finances

En 2018, Air-France-KLM a réalisé un chiffre d'affaires de près de 26 milliards d'Euros.

A titre d'indication, le 1er groupe mondial du secteur, American Airlines, a réalisé 39 milliards d'euros de chiffres d'affaires.

- avec agences -