Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Brigitte Bardot couvre d'injures racistes les habitants de La Réunion

Photo prétexte Brigitte Bardot : lettre raciste contre les Réunionnais.
Photo prétexte Brigitte Bardot : lettre raciste contre les Réunionnais.
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

"L'instinct animal" semble de plus en plus l'emporter dans l'esprit de Brigitte Bardot, au fur et à mesure de son vieillissement. La célèbre actrice française, qui a choisi depuis de nombreuses années de jouer son rôle préféré pour défendre la cause animale, vient une nouvelle fois de déraper gravement en diffamant les habitants de l'île de La Réunion. Dans une lettre ouverte qui date du 18 mars, rendue publique le mardi 19, elle n'hésite pas à proférer des insultes racistes contre cette population qu'elle qualifie de "dégénérée".

Visant sans distinction tous les Réunionnais, à qui elle reproche de maltraiter les animaux, BB estime qu'ils font preuve de "barbarie". Et ce mot est loin d'être le plus virulent quand on découvre les quelques phrases de la lettre révélées par l'Agence France-Presse. "Les autochtones ont gardé leurs gènes de sauvages", écrit l'ancienne sex-symbol du cinéma français. Elle évoque carrément "des réminiscences de cannibalisme des siècles passés" sur cette île de l'océan Indien qui, pour elle, est "démoniaque".

Nassimah Dindar, sénatrice réunionnaise du parti centriste UDI, répond du tac au tac sur son compte Twitter :

Condamnée régulièrement pour incitation à la haine raciale

Dans son courrier, elle dénonce particulièrement les "fêtes indiennes Tamoul avec décapitations de chèvres et boucs en offrande à leurs Dieux, et dont les abats jetés à la mer attirent les requins". Coutumière d'attaques racistes sur un ton on ne peut plus décomplexé, sous prétexte de défendre les animaux, Brigitte Bardot traite enfin la population de La Réunion de "dégénérée, encore imprégnée des coutumes ancestrales, des traditions barbares qui sont leurs souches".

N'en jetez plus ! A 84 ans, l'ex-star internationale n'en est pas à un scandale près. Elle a déjà été condamnée cinq fois par la justice pour incitation à la haine raciale. Elle s'en est notamment pris violemment aux Français de confession musulmane et aux migrants clandestins.

La ministre française des Outre-mer, Annick Girardin, indique sur un tweet qu'elle entend poursuivre BB devant la justice :