DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

De retour au Brésil, Pelé en observation à l'hôpital

Taille du texte Aa Aa

Le "Roi" Pelé restait en observation mardi dans un hôpital de Sao Paulo, après son retour au Brésil tôt le matin en provenance de Paris, où il avait été hospitalisé six jours pour une infection.

L'hôpital Albert Einstein de Sao Paulo a indiqué dans un communiqué à la mi-journée que l'état de santé de Pelé, 78 ans, était "bon" et qu'il devait "passer des examens" en vue d'une éventuelle admission.

Plus tard dans l'après-midi, une source de cet établissement ultra-moderne a affirmé à l'AFP que la légende vivante du football resterait en observation "pour le moment" et passerait probablement la nuit à l'hôpital.

Le communiqué avait également précisé que l'hospitalisation de Pelé à l'Hôpital Américain de Neuilly, près de Paris, était due à une "infection urinaire provoquée par un calcul dans l'uretère", qui transporte l'urine vers la vessie.

L'ex-footballeur n'a plus qu'un rein depuis l'époque où il était encore joueur. Une côte cassée pendant un match avait endommagé son rein droit qui avait fini par être retiré.

Mardi à l'aube, Pelé est sorti en fauteuil roulant d'un terminal de l'aéroport de Garulhos, après un long vol de nuit transatlantique, ont constaté des journalistes de l'AFP.

"Encore une fois, grâce à Dieu, tout s'est bien passé. Je suis vivant. Longue vie à notre Brésil", a-t-il déclaré devant quelques journalistes, à la sortie du terminal.

"Je voudrais saisir cette occasion pour (remercier) tous les Brésiliens, tous ceux qui ont téléphoné à l'hôpital, qui m'ont téléphoné, pour mon opération, pour me souhaiter un rétablissement rapide. Beaucoup de gens ont prié pour moi", a-t-il ajouté.

Pelé a évoqué une intervention qu'il aurait subie pendant son séjour à l'hôpital et sur laquelle aucune précision n'a été donnée à ce stade.

La légende vivante du football, qui réside dans l'Etat de Sao Paulo, a ensuite pris place à bord d'un van noir avec l'aide d'assistants.

Il avait été hospitalisé le 3 avril après une rencontre à Paris avec le jeune champion du monde français Kylian Mbappé, lors d'une rencontre promotionnelle organisée par un sponsor commun, qui devait se tenir initialement au mois de novembre.

Admis à l'Hôpital américain de Neuilly (banlieue ouest de Paris), il a été traité pour une infection urinaire sévère, "qui a requis une assistance médicale et chirurgicale d’urgence", avait indiqué lundi le triple champion du monde dans un communiqué publié par le site Globoesporte.com.

- Visite de Neymar -

La santé de celui que beaucoup considèrent comme le plus grand footballeur de tous les temps est un sujet récurrent d'inquiétude depuis plusieurs années.

Fin 2014, le triple champion du monde (1958, 1962, 1970) avait déjà été victime d'une grave infection urinaire et placé en soins intensifs et sous dialyse.

En 2016, il avait été incapable d'allumer la torche olympique lors des Jeux de Rio. L'année suivante, il était apparu en fauteuil roulant à Moscou, lors du tirage au sort de la Coupe du monde 2018, puis avait utilisé quelques temps un déambulateur.

En janvier 2018, il avait aussi renoncé à un déplacement à Londres, redoutant un voyage "stressant" et "fatigant".

Dans le même communiqué lundi, Pelé avait tenu à remercier l'équipe des médecins de l'Hôpital américain qui l'ont soigné, ajoutant: "la France a non seulement des grands joueurs, mais aussi de très bons médecins".

Quelques heures plus tôt, la star du Paris SG Neymar avait publié sur son compte Instagram une photo de lui au chevet de son illustre aîné, formé comme lui au club de Santos dans l'Etat de Sao Paulo.

Sur le cliché, on voit Neymar assis à côté d'un Pelé visiblement en forme, habillé en vêtements de ville mais sur un lit d'hôpital. Les deux hommes sont souriants et se tiennent la main.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.