Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Pas d'extradition vers Pékin : Hong Kong défie la Chine continentale

Pas d'extradition vers Pékin : Hong Kong défie la Chine continentale
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Une marée humaine dimanche dans les rues de Hong Kong, un million de personnes qui s'opposent à un projet de loi qui autoriserait les extraditions vers la Chine continentale. Hommes d'affaires, avocats, étudiants, religieux, c'est toute une société qui se mobilise pour préserver son autonomie et un État de droit.

En vertu du principe "un pays, deux systèmes" ayant présidé à sa rétrocession, Hong Kong bénéficie actuellement d'un système juridique distinct de celui de la Chine. L'exécutif local entend permettre "au cas par cas" le transfert de fugitifs en Chine continentale pour qu'ils y soient jugés.

Pour les détracteurs du projet, c'est un moyen déguisé de se débarrasser des critiques du pouvoir chinois. Cette proposition est d'autant plus décriée que la système judiciaire en Chine est opaque et que le pays applique la peine de mort. "Une fois que le texte deviendra loi, il sera impossible de garantir la sécurité de toute personne vivant ou travaillant à Hong Kong, où même passant par Hong Kong", martèle Martin Lee, avocat et figure du mouvement pro-démocratie.

Les manifestants espèrent peser sur les débats qui démarrent mercredi au Parlement local.