Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Les jours de Madrid Central sont comptés

Les jours de Madrid Central sont comptés
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Jose Luis Martinez-Almeida, le nouveau maire de centre-droit de la capitale espagnole s'apprête à démanteler ce projet phare dont l'objectif est de réduire la pollution de l'air. Il veut imposer un moratoire et rechercher une alternative.

Il y a 6 mois, cette zone du centre de la capitale espagnole a été réservée à ses résidents, aux transports publics, ambulances et véhicules électriques. Un système de vignettes environnementales a été mis en place pour les autres, et la mobilité des piétons et cyclistes privilégiés.

Résultat, selon l'association Ecologistas en Acción, le projet a permis de réduire drastiquement les niveaux de dioxyde de carbone à Madrid. La pollution a été réduite, en particulier dans le centre et le nord de la capitale espagnole.

Et les chiffres le prouvent. Le mois dernier, la station de mesure Plaza del Carmen, située aux limites de la zone de Madrid Central, a enregistré une diminution de 44 % des émissions de CO2 comparée à celles de 2018, même s'il n'a plu qu'une seule journée sur l'ensemble du mois de mai.

Mais le nouveau maire conservateur persiste et affirme que c'est un échec. A compter du 1er juillet, il n'y aura donc plus d'amendes pour les véhicules qui enfreignent les restrictions.

La mise en œuvre de Madrid central le 30 novembre dernier avait empêché l'Union européenne d'imposer une amende de plusieurs millions d'euros à l'Espagne pour ses niveaux élevés de pollution.