DERNIERE MINUTE

CAN-2019: les Egyptiens célèbrent leur première victoire

Les Egyptiens en liesse dans les rues du Caire, après la victoire de leur équipe sur le Zimbabwe en match d'ouverture de la CAN, le 21 juin 2019
Les Egyptiens en liesse dans les rues du Caire, après la victoire de leur équipe sur le Zimbabwe en match d'ouverture de la CAN, le 21 juin 2019 -
Tous droits réservés
MOHAMED EL-SHAHED
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

A la 41e minute, une bruyante euphorie s’empare de supporters égyptiens jusqu’alors très circonspects. Dans un quartier de Guizeh, des jeunes et des familles célèbrent la première victoire des Pharaons lors du match d’ouverture de la Coupe d’Afrique des Nations vendredi.

Le but de Mahmoud Trezeguet a redonné de l’espoir à des supporters qui semblaient craindre le match nul face au Zimbabwe. Au coup de sifflet final, trompettes et drapeaux en mains, le sentiment de joie est décuplé: 1-0 pour l’Egypte.

L’Egypte de Mohamed Salah, champion d’Europe avec Liverpool, fait figure de grande favorite de son groupe A et plus généralement de la CAN que le pays accueille depuis de vendredi jusqu’au 19 juillet.

“C’est un très beau but, d’une grande habileté”, se réjouit Fateh Mohamed, un étudiant de 19 ans, un drapeau noué autour du cou.

“Je suis très content de ce but mais j’aurais aimé qu’il y en ait un autre ou deux de plus. J’ai tellement envie que l’on remporte la compétition”, espère le jeune homme aux lunettes rondes.

“J’espère que les prochains matches seront meilleurs mais le plus important c’est la victoire au match d’ouverture, pour donner envie aux joueurs de poursuivre sur cette voie”, analyse ce passionné venu regarder le match avec ses amis.

- “Dieu et Salah” –

Dans un quartier familial de Guizeh, le grand gouvernorat voisin du Caire, plusieurs cafés ont installé des écrans pour leur clientèle autour d’une grande place “rouge, blanche et noire” de monde. Des groupes de jeunes filles, de jeunes garçons ou des familles avec enfants sont aux couleurs de l’Egypte.

Certains portent des maillots, des chapeaux, d’autres soufflent dans des trompettes en plastique achetées à des vendeurs à la sauvette, qui ont déambulé toute la journée dans les rues de la capitale pour écouler leur marchandise.

Au milieu de la foule assise, un enfant debout sur une chaise, portant fièrement le maillot de Mohamed Salah, tente de faire flotter un petit drapeau du bout de ses bras.

De jeunes filles portent des voiles noirs, rouges ou blanc, pour se mettre au diapason. D’autres ont peint le drapeau national sur leurs joues et se prennent en selfies “pour partager avec leurs amis ou comme souvenir”, dit l’une d’entre elles. “Je soutiens toute équipe où il y a Mohamed Salah”, lance son amie.

Si tous les supporters encensent le but de Mahmoud Trezeguet, la plupart n’ont d’yeux que pour Mohamed Salah.

“C’est un immense honneur de l’avoir parmi nous aujourd’hui”, lance Yasser Ahmed, un drapeau peint sur la joue droite, qui regrette toutefois un match “beau mais sans actions”.

Adulé en Egypte, Mohamed Salah a encore gagné en popularité en permettant le mois dernier à son club britannique de Liverpool de rafler le titre de champion d’Europe.

“Je suis heureuse pour l’Egypte, ça fait 10 ans qu’on attend cela”, se félicite Nourhan Fouad, 23 ans, en référence à la dernière fois où l’Egypte a remporté la compétition en 2010.

“Ce n’est que le premier match mais nous avons avec nous Dieu et Salah pour remporter” la CAN, lance-t-elle avant de crier son amour pour la star de Premier League.

Finalistes de la dernière édition en 2017, remportée par le Cameroun (2-1), les Pharaons ont déjà sept trophées africains au compteur.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.
Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.