DERNIERE MINUTE

L'urgence climatique à la française : que contient le projet de loi énergie et climat ?

L'urgence climatique à la française : que contient le projet de loi énergie et climat ?
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Depuis la percée des écologistes aux élections européennes, le Premier ministre Edouard Philippe a "mis l'urgence écologique au premier rang de ses priorités". Mais le projet de loi énergie et climat passera-t-il le test à l'assemblée nationale ? Texte creux ou petite loi a minima pour la gauche, trahison énergétique pour la droite,... Il est examiné ce mardi soir par les députés. Que renferme-t-il ?

En commission, l'urgence écologique et climatique a été inscrit à l'article 1er. Partant de là, le gouvernement compte accélérer les choses en matière de neutralité carbone : au lieu de diviser par 4 les émissions de CO2 par rapport à 1990, l'objectif est de les diviser par 6 d'ici à 2050 pour ne pas émettre plus de gaz à effet de serre que le pays ne peut en absorber...

Pour cela, il faut donc aussi réduire le recours aux énergies fossiles : objectif baisser non plus de 30 mais de 40 % cette consommation et permettre la fermeture des dernières centrales à charbon en 2022.

Sachant que les usines à charbon produisent seulement 2 % de l'électricité en France.

Dans le domaine du nucléaire, en revanche, c'est le coup de frein. La réduction de la part du nucléaire de 70 à 50 % est décalée de 10 ans, le gouvernement affirme que cette baisse ne pourra pas être atteinte avant 2035 en raison de l'objectif neutralité carbone...

De quoi inquiéter les associations environnementales et décevoir les députés les plus écologistes...

La commission qui a planché sur le projet de loi voudrait aussi lancer une expérimentation à partir de 2021 pour combattre les logements mal isolés. Il s'agirait, au moment de la vente d'un de ces logements passoires, de consigner une part du montant de la vente, pour financer des travaux de rénovation énergétique. Il n'est pas dit que cela soit bien accueilli par les propriétaires.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.