Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Trente ans après, le Japon reprend la chasse commerciale à la baleine

Trente ans après, le Japon reprend la chasse commerciale à la baleine
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le Japon a relancé la chasse commerciale à la baleine. Une tradition ancestrale que beaucoup dans le pays voulaient voir reprendre, plus de trente ans après son interruption. Le Japon en effet a quitté la Commission baleinière internationale (CBI) et son moratoire il y a six mois et s'est ainsi unilatéralement autorisé à reprendre la pêche.

Deux baleiniers, ces dernières heures, sont ainsi partis pêcher au large d'Hokkaido et sont ensuite rentrés au port avec leurs prises... sous les acclamations.

Yoshifumi Kai, vice-président de l'association des pêcheurs de petits cétacés : "Alors que nous reprenons la chasse à la baleine commerciale, nous allons également faire des recherches. Grâce à cela, si nous trouvons qu'il est possible de chasser plus de ressources, nous aimerions que le quota soit augmenté en conséquence. S'il s'avère que le nombre d'autres cétacés, plus grands ou plus petits, autres que les petits rorquals, est suffisant, nous aimerions pouvoir les chasser eux-aussi."

Un quota, de fait, a été mis en place par le ministère japonais de l'Agriculture. Le maximum de prises est fixé à 227 d'ici la fin de l'année. Le gouvernement japonais, comme pour tenter de minimiser l'impact de cette reprise si controversée de la chasse à la baleine, a annoncé que la pêche en Antarctique avait cessé.

Le sujet est extrêmement sensible pour l'UE, dont l'accord commercial avec le Japon ne fait référence qu'au "dialogue" et aux "efforts conjoints" des deux parties sur les questions environnementales.

La reprise de la chasse dans les eaux japonaises suscitent en tous cas la colère de plusieurs groupes écologistes, comme à Londres, devant l'ambassade japonaise, ce dimanche.