Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Huit cétacés relâchés en Russie, Greenpeace critique cette opération

Huit cétacés relâchés en Russie, Greenpeace critique cette opération
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

La semaine dernière, la Russie a relâché deux orques et six bélugas dans leur habitat naturel en mer d'Okhotsk, à l'est du pays. Capturée l'année passée, la centaine de cétacés dont ils faisaient partie, était destinée à être vendue, pour une grande majorité en Chine. Des chercheurs russes ont annoncé qu'ils feraient de même avec des dizaines d'autres animaux, malgré la colère des groupes environnementaux.

Kirill Kolonchin, directeur de l'institut russe de la pêche et de l'océanographie, défend la manière dont ils ont été relâchés : "Nous pensons avoir choisi l'option la plus sûre. L'opération a été un succès malgré tous les obstacles que nous avons rencontrés : il y avait une tempête dans la baie où nous avions prévu de relâcher les animaux".

Cette opération menée en secret a été très critiquée par Greenpeace et des scientifiques internationaux. Ils dénoncent la mise en danger de mort des animaux durant les six jours et les 1 800 kilomètres nécessaire à leur transport. Si les deux orques semblent s'être adaptées avec succès dans la nature selon les les scientifiques russes, rien n'a été communiqué à propos des bélugas.

Les responsables de l'institut prévoient de relâcher un prochain groupe la semaine prochaine.