Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Stratégie militaire spatiale : la France veut protéger ses satellites

Stratégie militaire spatiale : la France veut protéger ses satellites
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Protéger les satellites français de manière active. Actée par Emmanuel Macron, cette doctrine spatiale va devenir très concrète.

Des satellites armés

D'ici quelques années, les satellites français seront dotés de caméras, de mitrailleuses et de lasers pour identifier et détruire des satellites ennemis.

Une stratégie dévoilée par Florence Parly ce jeudi en déplacement dans une base aérienne près de Lyon. Pour y arriver, le gouvernement compte investir 4,3 milliards d'euros dans le spatial militaire d'ici 2025.

Indispensable pour la ministre de disposer d'une défense spatiale renforcée. En septembre dernier, elle avait dénoncé une tentative d'espionnage d'un satellite russe.

"Nous n'avons pas peur de quiconque, a expliqué Florence Parly. Nous considérons, parce que nous l'avons observé, que l'espace est en train de devenir un lieu de conflictualité potentiel. La revue stratégique qui avait permis de préparer notre programmation militaire l'avait très bien identifié. Et donc lorsqu'on identifie une menace, notre responsabilité c'est de définir les moyens permettant de la parer."

Avec cette stratégie, Paris se place dans le sillon de Washington. Le président Trump a prévu de mettre sur pied dès l'année prochaine une Space force, pour développer les capacités militaires américaines dans l'espace.

Une course des grandes puissances pour la domination spatiale

Les États-Unis mais aussi la Chine, la Russie, l'Iran ou la Corée du nord, autant de grandes puissances engagées dans une course pour la domination de l'espace.

La France est clairement convaincue que ses infrastructures spatiales sont sérieusement menacées, non seulement par des pays tiers, mais également par le secteur privé. La ministre a elle-même déclaré qu'elle souhaitait s'assurer que la "dernière frontière" ne devienne pas un nouveau "Far West".