Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Iran, Chine, Venezuela, immigration, mondialisation... Devant l'ONU, Trump vise ses cibles

Iran, Chine, Venezuela, immigration, mondialisation... Devant l'ONU, Trump vise ses cibles
Tous droits réservés
REUTERS/Lucas Jackson
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Comme toujours, son discours était très attendu. Pour sa troisième intervention devant l'Assemblée générale des Nations unies, le président Trump a livré un discours offensif, grave, aux accents parfois de campagne électorale.

"L'avenir appartient aux patriotes"

A plus de 400 jours de la présidentielle américaine, Donald Trump a défendu le "America's First". Les Nations d'abord face à la mondialisation :

"Les dirigeants sages accordent toujours la priorité au bien de leur peuple et de leur pays. L'avenir n'appartient pas aux mondialistes. L'avenir appartient aux patriotes."

Dans son discours, M. Trump a fustigé plusieurs pays, à commencer par l'Iran qu'il menace de nouvelles sanctions si "Téhéran ne change pas d'attitude".

Dans son viseur également, le Venezuela de Nicolas Maduro et surtout la Chine, dont il a encore une fois fustigé la politique commerciale de ces dernières années.

Commerce mondial : Trump enfonce la Chine

"Les États-Unis ont perdu 60 000 usines après l'entrée de la Chine dans l'OMC. Cela se produit dans d'autres pays du monde. L'OMC a besoin de changements radicaux. La deuxième plus grande économie du monde ne devrait pas être autorisée à se déclarer elle-même pays en développement pour contourner le système au détriment des autres."

Par ailleurs, Donald Trump a évoqué le Brexit, disant "travailler étroitement avec le Premier ministre britannique Boris Johnson" sur les relations futures entre leurs deux pays.

"Un accord commercial exceptionnel avec le Royaume-Uni"

"Alors que le Royaume-Uni prépare sa sortie de l'Union européenne, j'ai clairement indiqué que nous sommes prêts à conclure avec le Royaume-Uni un nouvel accord commercial exceptionnel qui apportera des avantages considérables à nos deux pays."

Le président américain qui a d'ailleurs rencontré Boris Johnson en marge de cette l’Assemblée générale de l'ONU. M. Trump a une nouvelle fait l'éloge du Premier ministre britannique - "Il fait un travail fantastique"- promettant une augmentation substantielle des échanges commerciaux entre les deux pays.