DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Iran, Chine, Venezuela, immigration, mondialisation... Devant l'ONU, Trump vise ses cibles

euronews_icons_loading
Iran, Chine, Venezuela, immigration, mondialisation... Devant l'ONU, Trump vise ses cibles
Tous droits réservés  REUTERS/Lucas Jackson
Taille du texte Aa Aa

Comme toujours, son discours était très attendu. Pour sa troisième intervention devant l'Assemblée générale des Nations unies, le président Trump a livré un discours offensif, grave, aux accents parfois de campagne électorale.

"L'avenir appartient aux patriotes"

A plus de 400 jours de la présidentielle américaine, Donald Trump a défendu le "America's First". Les Nations d'abord face à la mondialisation :

"Les dirigeants sages accordent toujours la priorité au bien de leur peuple et de leur pays. L'avenir n'appartient pas aux mondialistes. L'avenir appartient aux patriotes."

Dans son discours, M. Trump a fustigé plusieurs pays, à commencer par l'Iran qu'il menace de nouvelles sanctions si "Téhéran ne change pas d'attitude".

Dans son viseur également, le Venezuela de Nicolas Maduro et surtout la Chine, dont il a encore une fois fustigé la politique commerciale de ces dernières années.

Commerce mondial : Trump enfonce la Chine

"Les États-Unis ont perdu 60 000 usines après l'entrée de la Chine dans l'OMC. Cela se produit dans d'autres pays du monde. L'OMC a besoin de changements radicaux. La deuxième plus grande économie du monde ne devrait pas être autorisée à se déclarer elle-même pays en développement pour contourner le système au détriment des autres."

Par ailleurs, Donald Trump a évoqué le Brexit, disant "travailler étroitement avec le Premier ministre britannique Boris Johnson" sur les relations futures entre leurs deux pays.

"Un accord commercial exceptionnel avec le Royaume-Uni"

"Alors que le Royaume-Uni prépare sa sortie de l'Union européenne, j'ai clairement indiqué que nous sommes prêts à conclure avec le Royaume-Uni un nouvel accord commercial exceptionnel qui apportera des avantages considérables à nos deux pays."

Le président américain qui a d'ailleurs rencontré Boris Johnson en marge de cette l’Assemblée générale de l'ONU. M. Trump a une nouvelle fait l'éloge du Premier ministre britannique - "Il fait un travail fantastique"- promettant une augmentation substantielle des échanges commerciaux entre les deux pays.