DERNIERE MINUTE

Qu’est-ce qui rend le Festival Lumière si spécial ?

Daniel Auteuil lors de la soirée d'ouverture du Festival Lumière 2019.
Daniel Auteuil lors de la soirée d'ouverture du Festival Lumière 2019. -
Tous droits réservés
Loic Benoit / Collection Institut Lumière
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

"Fabuleux", "important", "populaire", "qui fait énormément de bien" ou encore un "moment de joie”. Depuis sa création en 2009, le Festival Lumière rend hommage à la grande histoire du cinéma. Et comme à chaque édition, ce sont les acteurs et réalisateurs présents à Lyon qui sont les meilleurs ambassadeurs du festival. Lors de la soirée d’ouverture de l’édition 2019, des grands noms du septième art nous ont expliqué pourquoi ce rendez-vous est si unique.

"C’est un festival important, un festival populaire" nous a ainsi confié l’acteur français Daniel Auteuil. Son compatriote, Lambert Wilson, habitué des lieux, a livré, lui, son analyse du succès du Festival Lumière. "Cela doit être la 4e ou 5e fois que je viens" nous indique-t-il. Selon lui, le succès du festival, c'est "d’abord une équipe, autour de Thierry Frémaux et de ses collaborateurs, que je trouve vraiment géniale. Ce sont des gens qui parlent tellement bien de cinéma et qui font venir des gens merveilleux". Et ces "gens" se sont rassemblés, sans prétention, autour "de moment de joie" pour parler de "cinéma, de nourriture, ou de n’importe quoi".

Même son de cloche de l’autre côté de l’Atlantique. Le Québécois Xavier Dolan, également un habitué, apprécie particulièrement l’atmosphère chaleureuse qui règne lors du festival lyonnais. "_C’est un festival qui fait énormément de bien. C’est toujours agréable d’y venir, il y a aucun stress. C’est un festival où d’abord il n’y a aucune compétition, que ce soit entre les films ou entre les gens. On sent quelque chose de très personnel, on est dans une industrie mais dans une intimité aussi. C’est toujours un festival qui fait plaisir". _Alternant entre le français et l’anglais, l’acteur canadien Donald Sutherland est plus disert, mais ne tari pas d’éloge: "Ce qu’à fait Thierry Frémaux ici c’est fabuleux, vraiment fabuleux. I love the idea of it, I love being here.[J’adore l’idée du festival. J’adore être ici]".

Lyon, ville natale du cinéma, ajoute une saveur particulière

Le fait que le festival soit organisé à Lyon, ville où les frères Lumière ont inventé le cinéma sous sa forme moderne, donne aussi une saveur particulière à l’événement. "C’est la fête d’une ville, d’une ville qui célèbre le cinéma, et ma passion c’est le cinéma. Donc c’est important" explique Daniel Auteuil. Le public est "tellement fervent lors de l’ouverture et des projections" pour Lambert Wilson. "On arrive devant des salles bourrées où les gens sont très en appétit". Un sentiment évoqué aussi par Marisa Paredes : "Pendant les entretiens, les expositions, les masterclass [proposés par le festival], tout est plein, toujours. Cela veut dire que les gens aiment le cinéma".

Autre particularité, plutôt que d’être uniquement à but promotionnel, le Festival Lumière donne aussi la possibilité aux stars comme aux festivaliers, 185 000 en 2018, de voir, ou revoir des classiques du cinéma sur grand écran. Ce qui touche la corde sensible des acteurs et réalisateurs présents. "On découvre ces films tardivement sur des écrans de télévision et même d’ordinateur ou de téléphone maintenant. D’avoir un festival qui se consacre à leur présentation sur un média approprié, grand, ensemble, et dans le noir, c’est le destin du cinéma et de ces films" détaille ainsi Xavier Dolan.

Lambert Wilson abonde dans le même sens : "Retrouvons le plaisir initial de la salle, avec des copies restaurées, du son digne de ce nom. Et puis quand on imagine le travail des directeurs de la photographie qui se compliquent la vie pour faire des belles lumières, c’est fait pour cette sur-dimension là, il faut donc absolument la retrouver”.

Cette année, c’est le réalisateur Francis Ford Coppola, à qui l’on doit notamment la trilogie du Parrain qui se verra remettre le prix Lumière. Il succède aux légendes du grand écran primées depuis dix ans : Clint Eastwood, Pedro Almodóvar, Ken Loach, Catherine Deneuve, Gérard Depardieu, Miloš Forman, Martin Scorsese, Quentin Tarantino, Wong Kar-Wai ou encore Jane Fonda.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.