DERNIERE MINUTE

Chili : face à l'augmentation du prix des transports, Santiago s'embrase

Chili : face à l'augmentation du prix des transports, Santiago s'embrase
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Santiago en état d'urgence. Une dizaine de stations de métro saccagées, une quinzaine de bus et des bâtiments incendiés, la crise des transports au Chili a connu un vendredi noir. Le président de la République, Sebastián Piñera, a décrété l'Etat d'urgence afin "d'assurer l'ordre public, la paix des habitants de la ville de Santiago."

Les manifestants qui protestent contre l'augmentation du prix des transports dans la capitale chilienne bénéficient pour l'instant du soutien de l'opinion :

"C'est bien que les jeunes sortent pour protester parce qu'ils ont augmenté les tarifs, commente une habitante de Santiago. Parce que, plutôt que d'augmenter les salaires, ils augmentent les tarifs."

Pour d'autres cela est allé trop loin :"ça a duré trop longtemps. Au début, c'était tolérable, mais malheureusement maintenant, c'est trop."

L'état d'urgence est initialement imposé pour 15 jours.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.