DERNIERE MINUTE

Syrie: la Turquie renouvelle ses menaces

Syrie: la Turquie renouvelle ses menaces
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Recep Tayyip Erdogan s'est de nouveau fait menaçant ce samedi. Le président turc a appelé les forces kurdes syriennes à s'éloigner de la frontière turque avant la date-butoir de mardi prochain, faute de quoi, il compte sévir. Selon un accord scellé avec la Russie, Ankara a suspendu son offensive pour que les Kurdes quittent la bande frontalière.

« Si les terroristes continuent de mener leurs attaques à l'intérieur ou à l'extérieur de cette bande de 30 kilomètres de large, nous les poursuivrons et nous ferons le nécessaire, a-t-il asséné. De même, s'il n'y a pas de soutien à notre plan pour rapatrier un ou deux millions de réfugiés syriens sur les 3,6 millions qui se trouvent dans notre pays, nous n'aurons pas d'autre choix que d'ouvrir nos portes et de laisser ces personnes se rendre en Europe. »

Cette deuxième menace, Recep Tayyip Erdogan l'a adressée aux Européens qu'il accuse de ne pas avoir versé toutes les aides promises à la Turquie pour prendre en charge les réfugiés.

Pendant ce temps, la Russie, qui joue un rôle clé en Syrie, a déployé sa police militaire pour veiller au retrait des Kurdes.

Quand aux forces américaines encore présentes dans le nord de la Syrie, elle se sont regroupées autour des champs pétroliers de Deir Ezzor, provoquant l'ire de la Russie, qui accuse les États-Unis de faire de la contrebande de pétrole.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.