DERNIERE MINUTE

Une Commission européenne en attente

La présidente élue de la Commission européenne Ursula von der Leyen
La présidente élue de la Commission européenne Ursula von der Leyen -
Tous droits réservés
Reuters
Taille du texte Aa Aa

Ursula von der Leyen devait prendre ses fonctions de présidente de la Commission européenne le 1er novembre. Mais les procédures institutionnelles et politiques retardent le début de son mandat. Il y a eu tout d'abord le rejet par le Parlement européen de trois Commissaires désignés. La France, la Hongrie et la Roumanie ont dû présenter de nouveaux candidats. Les auditions se sont bien déroulées pour deux d’entre eux. En revanche le représentant hongrois se voit dans l’obligation de fournir de nouvelles précisions aux députés européens.

A ces difficultés s’ajoutent le chaos du Brexit. La sortie du Royaume-Uni paralyse la vie politique outre-Manche. Le gouvernement conservateur minoritaire refuse de nommer un Commissaire. Or le pays est toujours membre de l'UE, Londres est donc juridiquement contraint de désigner un représentant. Mais le Premier ministre n'en a cure. En réponse la Commission européenne a lancé une procédure d’infraction.

Difficiles coalitions

L’Union européenne et les Etats membres peinent à trouver des coalitions politiques. La Belgique n'a toujours pas de gouvernement six mois après les élections législatives. Le Premier ministre italien, fragilisé, est à la tête d’une nouvelle alliance. Les électeurs espagnols se sont rendus aux urnes pour la quatrième fois en quatre ans. Le scrutin législatif de la semaine dernière n'a pas profondément modifié les dynamiques politiques mais il semble avoir apporté un nouvel élan.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.