DERNIERE MINUTE

Après le fiasco Monaco, Henry se relance à Montréal

Après le fiasco Monaco, Henry se relance à Montréal
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

A peine arrivé à Montréal, Thierry Henry a plaidé la patience avec l'Impact Montréal. "On ne construit pas un héritage en deux mois, voire un an. Il va falloir travailler dur, être patient... Mais on sait ce qu'on veut faire avec une certaine identité", a insisté l'ancien attaquant.

Le club de MLS, le championnat nord-américain, vient de lui donner sa chance, près d'un an après son limogeage de l'AS Monaco. Avec le club de la Principauté, l'expérience avait été catastrophique. 20 matchs seulement pour quatre petites victoires. Philosophe, l'ancien international français a abordé sa première pige ratée en tant qu'entraîneur principal : "Ça n'a pas marché. Soit tu gagnes, soit tu apprends. J'ai beaucoup appris à Monaco. La seule erreur que vous pouvez faire, c'est de ne pas apprendre".

Nommé pour deux saisons, le septième entraîneur de la franchise a assuré avoir lui-même approché le club, fort de son envie de revenir sur les terrains. Le champion du monde 98 était "venu en 2011" pour un match amical avec les Red Bull de New York, où il a évolué entre 2010 et 2014.

Vraiment, je suis tombé amoureux de cette ville. J'ai aussi un attachement particulier à la MLS, donc pour moi ça a été une décision très rapide. Puis comme l'a dit Olivier (Renard, directeur sportif, ndlr), cette manière de voir le jeu, sa vision, ma vision ça a facilité les choses.
Thierry Henry
Entraîneur de l'Impact Montréal

Arrivé vendredi dernier sur le sol canadien, il avait été accueilli en héros à l'aéroport. Un de ses premiers objectifs sera de renouer ce lien avec les spectateurs, qui s'est alors un peu perdu après une triste 9e place la saison dernière.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.