DERNIERE MINUTE

Réformer l'OMC, une "urgence" : les conclusions du G20 de Nagoya

Réformer l'OMC, une "urgence" : les conclusions du G20 de Nagoya
Taille du texte Aa Aa

C’est un chantier maintes fois évoqué, mais cette fois c'est une "urgence". Ce samedi 23 novembre, la réunion des ministres des affaires étrangères du G20 s'est refermée à Nagoya, au Japon. Leur engagement, le même depuis des années : réformer l'Organisation Mondiale du Commerce.

L'institution ne joue plus son rôle depuis longtemps. À la tribune, c'est le ministre des affaires étrangères japonais qui se charge d'annoncer la mauvaise nouvelle.

"L'ensemble des pays du G20 s'accordent à dire qu'il faut réformer l'Organisation Mondiale du Commerce. L'OMC se fonde sur un système de commerce multilatéral, car nous devons être capables de s'attaquer aux problèmes actuels de la mondialisation", analyse platement Toshimitsu Motegi.

Le Japon et les États-Unis notamment souhaitent que l’organisation basée à Genève améliore son système de règlement des différends.

Lors du sommet d'Osaka en juin dernier, les chefs d'État du G20 s'étaient déjà mis d'accord pour s'engager à refonder l'institution, mais aucune feuille de route précise n'avait émergé.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.