L'impatience monte au 9e jour de grève dans les transports parisiens

L'impatience monte au 9e jour de grève dans les transports parisiens
Tous droits réservés REUTERS/Benoit Tessier
Par euronews avec AFP, Reuters
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

"C'est irresponsable de vouloir gâcher les fêtes de Noël des Français" déclare la ministre des Transports Elisabeth Borne.

PUBLICITÉ

L'impatience monte dans les transports parisiens. Le gouvernement a appelé les grévistes de la SNCF et de la RATP à "entendre les difficultés des Français" et à venir à la table des négociations la semaine prochaine.

Serrés comme des sardines, fatigués, les usagers des transports en commun franciliens saturent. Neuf lignes de métro sur 16 sont fermées, six TER sur 10 et près de la moitié des bus ne circulent pas.

Et la ministre des transports Elisabeth Borne enfonce le clou en ce 9e jour de grève, après la déclaration de la CGT-cheminot qui n'annonce aucune trêve dans la mobilisation contre la réforme des retraites : "c'est irresponsable de vouloir gâcher les fêtes de Noël des Français" dit-elle. Mais 59 % de ces Français soutiennent encore le mouvement de grève.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Réforme des retraites : les transports perturbés en France ce week-end

No Comment : la 26e édition d'Art Paris se tient au Grand Palais Ephémère

45 000 volontaires vont être formés à l'approche des Jeux Olympiques de Paris