Fuite de Carlos Ghosn vers le Liban : l'un de ses avocats s'exprime

Fuite de Carlos Ghosn vers le Liban : l'un de ses avocats s'exprime
Tous droits réservés AP
Par Virginie Cooke Rodrigues
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'un des avocats de Carlos Ghosn s'est exprimé, il a confié s'être d’abord senti "trahi" avant de comprendre le geste de son client. L'ex-PDG de Renault-Nissan s'est enfui du Japon pour rejoindre le Liban.

PUBLICITÉ

L’enquête sur la fuite rocambolesque de Carlos Ghosn vers le Liban se poursuit. Selon les derniers éléments, il aurait été aperçu pour la dernière fois sur des vidéos de surveillance quittant seul sa maison de Tokyo où il était assigné à résidence. 

L’un des avocats de Carlos Ghosn, Takashi Takano, s’est aussi exprimé sur son blog. Il a confié s’être d’abord senti "trahi " avant de "comprendre" le geste de son client provoqué selon lui par l’extrême sévérité du système judiciaire nippon. 

« Il n’y avait pas de date définie pour le début du procès et les conditions de sa mise en liberté sous caution n’allaient pas changer. Ghosn souffrait peut-être d’un stress émotionnel sévère car il ne savait pas quand il pourrait revoir sa femme », a expliqué le principal avocat de Carlos Ghosn, Jun-Ichiro Hironaka. 

Beaucoup de zones d'ombre subsistent sur les conditions de la fuite de l'ex-patron de Renault-Nissan. La justice libanaise veut le convoquer, Interpol a également émis une demande d'arrestation. 

Carlos Ghosn était en liberté sous caution au Japon en attendant son procès pour des malversations financières présumées.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ghosn aurait utilisé deux jets privés turcs, plainte de la compagnie aérienne

Sept individus soupçonnés d'avoir facilité la fuite de Ghosn arrêtés en Turquie

Renault tourne la page de l'affaire Ghosn et évince son directeur général