DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Cinq ans après, la blessure Charlie Hebdo n'est pas refermée

euronews_icons_loading
Cinq ans après, la blessure Charlie Hebdo n'est pas refermée
Tous droits réservés  AP
Taille du texte Aa Aa

Une cérémonie d'hommage a eu lieu ce mardi matin à Paris dans le XIe arrondissement devant les locaux de Charlie Hebdo. Il y a cinq ans, le journal satyrique était la cible d'un sanglant attentat islamiste.Douze personnes avaient été abattues de sang froid par les frères Saïd et Chérif Kouachi.

Des fleurs ont été déposées ce mardi par l'ancien président français François Hollande et la maire de Paris Anne Hidalgo.

Une plaque symbolique a été aussi été posée, comme tous les ans, en hommage aux dessinateurs Cabu, Charb ou Wolinski.

Des dizaines d'anonymes sont aussi venus rendre hommage aux victimes de l'attentat de Charlie Hebdo : "J’étais chez moi et j’ai entendu à la radio et à la télévision ce qui se passait, raconte cette femme, et j'étais outrée. Après je suis venue défiler avec tous les Français qui ont accroché à leur cœur le mot liberté et le mot laïcité".

"Cette bataille pour liberté d’expression, explique un homme, _elle a eu lieu aux XVIe, au XVIIe, au XVIIIe, au XIXe et au XXe siècles. Et elle continue encore aujourd'hui car il y a des gens qui veulent empêcher cette liberté d'expression". _

Deux jours plus tard, la série noire continuait : dans un supermarché kacher de la porte de Vincennes, un homme armé abattait quatre personnes. Là aussi, une cérémonie d'hommage et de souvenir a eu lieu ce mardi. Des attaques qui marquèrent le début d'une année 2015 qui allait être l'une des plus sombres de l'histoire moderne de la France.