DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Un Boeing ukrainien s'écrase près de Téhéran : les 176 personnes à bord sont mortes

Un Boeing ukrainien s'écrase près de Téhéran : les 176 personnes à bord sont mortes
Tous droits réservés
AFP
Taille du texte Aa Aa

Il ne reste plus grand chose du Boeing ukrainien qui s'est écrasé ce matin en Iran... Des morceaux de carcasses de l'appareil, des bouts de sièges... Et ce bilan, celui des victimes : 176 personnes ont péri. Selon la diplomatie ukrainienne, se trouvaient à bord de l'avion : 82 Iraniens, 63 Canadiens, 10 Suédois, quatre Afghans, trois Allemands et trois Britanniques. Onze autres étaient ukrainiens, dont les neuf membres d'équipage.

Le gouverneur adjoint de la province de Téhéran, Mohammad Taghizadeh, cité par l'agence d'information semi-officielle iranienne Isna, a précisé que 15 enfants étaient dans l'avion. Treize autres passagers étaient des étudiants de l'université Sharif de Téhéran, une des plus prestigieuses du pays, selon Isna.

L'avion, un 737-800, appartenait à la compagnie Ukraine international Airlines (UIA). Il venait de décoller de l'aéroport international de Téhéran en direction de Kiev. Il s'est écrasé sur le territoire de la ville de Chahriar, à l'ouest de la capitale iranienne.

Aref Geravand, habitant de Chahriar, était sur place : "Il était environ 6h du matin quand on a entendu une explosion. J'allais travailler mais j'ai fait demi-tour, je suis arrivé à 6h10. J'ai tout de suite vu que l'avion et les corps des passagers avaient été réduits en pièces. Mais le pilote a réussi une chose, il s'est écrasé sur un terrain de foot au lieu d'une zone résidentielle, il a pu s'écraser dans ce champ près du canal d'eau."

Le chef de l'Etat ukrainien Volodymyr Zelensky a présenté ses condoléances aux familles des victimes, et a indiqué que l'ambassade d'Ukraine à Téhéran était en train de vérifier la liste des personnes décédées.

L'appareil aurait pris feu après avoir percuté le sol, selon l'agence de presse Isna.

Les deux boîtes noires ont été retrouvées, a indiqué l'autorité de l'aviation civile iranienne. "La probabilité d'une erreur de l'équipage est minime", a indiqué le vice-président d'UIA, Igor Sosnovsky, disant ne pas la "considérer". Téhéran a d'ores et déjà indiqué refuser de remettre aux Américains les boîtes noires.

Ce crash meurtrier a eu lieu quelques heures après les frappes de l'Iran sur les bases américaines en Irak. Une défaillance technique ou humaine pourrait être à l'origine de l'accident, mais l'appareil venait de passer un contrôle technique il y a deux jours affirme la compagnie d'aviation ukrainienne.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.