EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Open Arms : les 363 exilés ont pu débarquer en Sicile

Open Arms : les 363 exilés ont pu débarquer en Sicile
Tous droits réservés Capture d'écran - Euronews
Tous droits réservés Capture d'écran - Euronews
Par Euronews avec EFE
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les 363 exilés secourus ces derniers jours en Méditerranée par l'ONG espagnole Open Arms ont pu débarquer dimanche dans le port italien de Pozzallo en Sicile. Parmi eux, 98 mineurs.

PUBLICITÉ

Les 363 exilés (dont 98 mineurs) secourus par l'ONG espagnole Open Arms ont pu débarquer dimanche dans le port italien de Pozzallo en Sicile.

Les exilés originaires du Soudan du Sud, de Gambie, d’Égypte, du Sénégal, du Tchad, du Burkina Faso, de Guinée, ou de République centrafricaine ont été secourus en Méditerranée ces derniers jours au cours de différentes opérations de sauvetage.

L'ONG espagnole, qui a reçu samedi soir l'autorisation des autorités italiennes de pouvoir accoster, a dénoncé les "trois" refus opposés juste avant par Malte. Le ministre italien de l'intérieur a expliqué avoir donné son feu vert après avoir déclenché "le mécanisme européen de répartition des migrants" dans différents pays européens, sans toutefois préciser le nom des pays d'accueil.

A bord de l'Open Arms, la nouvelle du débarquement a été accueillie avec soulagement.

Lors du débarquement, les contrôles médicaux ont été renforcés en raison de l'état d'urgence décrété par l'Italie pour lutter contre le nouveau coronavirus.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'"Open Arms", avec 363 migrants à bord, va pouvoir accoster en Sicile

Open Arms : les migrants toujours bloqués

Bras de fer entre la justice italienne et Matteo Salvini