DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Violences dans le patinage artistique : les réactions à la ligne de défense de Didier Gailhaguet

euronews_icons_loading
Violences dans le patinage artistique : les réactions à la ligne de défense de Didier Gailhaguet
Tous droits réservés  Gwendal Peizerat
Taille du texte Aa Aa

La défense de Didier Gailhaguet, patron de la fédération des sports de glace, est-elle susceptible de faire redescendre la polémique ? C'est loin d'être certain. Gwendal Peizerat répond aux questions d'euronews.

L'ex-champion olympique de patinage Gwendal Peizerat, qui s'était présenté en 2014 pour la présidence de la fédération contre l'actuel patron est loin d'avoir été convaincu. Il réagit au micro d'euronews à la conférence de presse donnée par Didier Gailhaguet ce mercredi.

"Didier Gailhaguet a complètement détourné la question morale de ce qui lui est reproché vers une défense, point par point, juridico-technique", a déclaré l'ex-patineur.

La décence morale serait de dire : 'il y a une cause plus grande à défendre que mon intérêt personnel, je laisse ma place pour que quelque chose de nouveau puisse se passer'.
Gwendal Peizerat
Ancien champion olympique de patinage artistique

"La fédération n'a pas su protéger pendant des années, et éviter ces problématiques de respect de l'humain pendant 20 ans de présidence de Didier Gailhaguet. La décence morale serait de dire : il y a une cause plus grande à défendre que mon intérêt personnel, je laisse ma place pour que quelque chose de nouveau puisse se passer", a-t-il ajouté au micro d'euronews.

Le patron de la fédération a mis en avant une collaboration avec l'association "Colosse aux pieds d'argile", qui intervient dans les clubs et les écoles pour sensibiliser aux risques de violences sexuelles. Mais cette dernière lui a adressé un ferme démenti sur Facebook. "Merci de ne pas se servir de nous comme bouclier de défense", a tweeté l'association".