DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

"On dirait la fin du monde", Covid-19 et quarantaine, les supermarchés pris d'assaut

euronews_icons_loading
"On dirait la fin du monde", Covid-19 et quarantaine, les supermarchés pris d'assaut
Tous droits réservés  Lee Jin-man/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

En Italie, bars, cafés et restaurants ferment désormais à 18 h. L’épidémie de Covid-19 oblige les Italiens à changer leurs habitudes et surtout à rester chez eux.

"Ce n’était vraiment pas une bonne journée pour les affaires. Et le fait de devoir fermer si tôt n’arrange vraiment pas les choses", dit un restaurateur.

L’épidémie de coronavirus a déjà fait plus de 600 morts dans la péninsule. L’Italie toute entière a été placée en quarantaine.

Pour contenir la propagation, ses voisins ont eux aussi pris des mesures. L’Autriche, par exemple, interdit aux voyageurs de traverser la frontière sans certificat médical. La Slovénie a fermé sa frontière avec l'Italie. L'Albanie interdit le trafic aérien et maritime vers et en provenance de ce pays.

De nombreuses compagnies aériennes ont aussi suspendu temporairement leurs liaisons depuis et vers l’Italie.

Dans la péninsule, mais plus largement dans toute l’Europe et notamment en Espagne, alors que le gouvernement a conseillé aux habitants de rester chez eux, les supermarchés ont été pris d'assaut.

Je suis venue faire mes courses comme d’habitude et j’ai l’impression que c’est la fin du monde
cliente d'un supermarché en Espagne

Dans de nombreux pays, des écoles aux Université en passant par les collèges et les lycées, les établissements scolaires ont été fermés. Trois cent soixante millions de jeunes sont privés d’école.

Aux Etats-Unis, une partie de la ville de New Rochelle, au nord de New York, a été placée en quarantaine. Cette commune enregistre le plus grand foyer d’infection par coronavirus aux États-Unis.

"Des soldats de la garde nationale ont été réquisitionnés. Ils seront chargés de ravitailler les habitants et d’aider au nettoyage des écoles et espaces publics", a expliqué le gouverneur de l'Etat de New York, Andrew Cuomo.

Avec plus d’une vingtaine de morts en moins de 24 h, la Chine a annoncé une légère remontée du nombre de nouvelles contaminations. Le président Xi Jiping a néanmoins effectué ce mardi une visite surprise à Wuhan, épicentre de l’épidémie. Lors de ce voyage dans le Hubei, le premier pour le président chinois depuis le début de la crise Covid-19, Xi Jiping voulait "inspecter le travail de prévention et de contrôle". Les autorités chinoises disent autoriser certaines entreprises à reprendre le travail à Wuhan.