DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

La Turquie suspend son championnat de football sous la pression des joueurs

euronews_icons_loading
La Turquie suspend son championnat de football sous la pression des joueurs
Tous droits réservés  AP
Taille du texte Aa Aa

C'était le dernier championnat majeur du football européen à ne pas avoir encore suspendu sa saison. La Süperlig turque a fini par s'aligner sur ses voisins devant la menace grandissante de l'épidémie de Coronavirus.

Le président de la fédération, Nihat Özdemir, a longtemps résisté avant de céder face à la pression des plus grandes stars du championnat. C'est une ultime menace de la puissante FIFPro, le syndicat des joueurs professionnels, qui semblent avoir inciter les dirigeants turcs à prendre une décision.

Le Nigerian John Obi Mikel, ancien de Chelsea, lassé des atermoiements des dirigeants, a résilié son contrat mercredi à Trabzonspor. Le Français de Sivvaspor, Mustapha Yatabaré, s'est publiquement ému de devoir continuer à s'entraîner avec ses partenaires.

Le Colombien de Denizlispor, Hugo Rodallega, avoue lui "avoir peur, tout le monde a peur, aucun joueur ne veut s'entrainer. La nuit dernière, j'ai parlé avec Fernando Muslera et Radamel Falcao, qui sont à Galatasaray. Tous veulent que le championnat s'arrête, je veux que l'on arrête, qu'on suspende la ligue et que l'on puisse rester chez nous, avec nos familles."

La Turquie n'aura donc plus à désinfecter ses stades, comme dimanche dernier, avant le choc entre Galatasaray et Besiktas (0-0).
Le football reprendra ses droits une fois le coronavirus éradiqué.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.