DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Les marchés en plein air, l'anti-confinement contre le coronavirus

euronews_icons_loading
Les marchés en plein air, l'anti-confinement contre le coronavirus
Tous droits réservés  AP
Taille du texte Aa Aa

Faut-il fermer les marchés en plein air pour mieux lutter contre la propagation du coronavirus ? La question a été débattue au Conseil d'Etat tout ce dimanche, un collectif de médecins ayant saisi l'autorité administrative pour demander un confinement plus strict de la population en France.

Sur ce marché du XIXe arrondissement de Paris, certains vendeurs eux-mêmes envisagent de fermer leurs stands : "Je pense que si je reste fermée deux semaines et que personne ne se déclare malade au sein de notre entreprise, on pourra reprendre début avril dans de meilleures conditions. Au moins au niveau état d'esprit"

On pourra reprendre début avril dans de meilleures conditions. Au moins au niveau état d'esprit
Une vendeuse sur un marché parisien

La préfecture des Alpes-Maritimes a pris ce dimanche un arrêté imposant un couvre-feu de 22h00 à 5h00 dans toutes les communes du littoral du département, et dans toutes les autres villes de plus de 10.000 habitants.

Et puis, on ne plaisante pas avec les contrôles de police : A Montpellier, un homme a été condamné à huit mois de prison ferme après avoir tenté de voler des masques chirurgicaux dans la faculté de pharrmacie, et craché sur des policiers.