DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Coronavirus : transferts de patients de l'est de la France vers l'ouest

Access to the comments Discussion
Par AFP & Euronews
euronews_icons_loading
Coronavirus : transferts de patients de l'est de la France vers l'ouest
Tous droits réservés  AP
Taille du texte Aa Aa

Trente-six patients, tous infectés par le coronavirus. La gare de Bordeaux a vu ce dimanche arriver deux TGV médicalisés en provenance de l'est de la France. Comme c'est déjà le cas depuis plusieurs jours, cette opération a pour but de désengorger les hôpitaux saturés d'Alsace et de Moselle, en misant sur le fait que l'épidémie frappera plus tardivement l'ouest du pays.

Une épidémie qui, selon les dernier chiffre du ministère de la Santé, a fait 292 nouvelles victimes en 24 heures, portant le bilan à 2 606 morts.

"La solution ne peut pas être de multiplier les trains sanitaires à travers le pays qui mobilisent des moyens matériels et humains disproportionnés par rapport au nombre de malades concernés", ont toutefois taclé samedi les médecins urgentistes de l'Amuf, lançant "un appel solennel" à la mobilisation de "l'ensemble de l'économie" pour gagner "la guerre sanitaire".

Le syndicat d'urgentistes considère que "la priorité aujourd'hui est d'augmenter immédiatement le nombre de lits de réanimation en mobilisant l'ensemble des ressources industrielles, logistiques et humaines du pays en mettant à l'arrêt toutes les activités non indispensables".

L'augmentation du nombre de lits de réanimation est l'un des objectifs du gouvernement, selon le plan de bataille présenté samedi dans une longue conférence de presse qui se voulait pédagogique.

Le gouvernement compte passer à 14 000 lits en réanimation contre 5 000 au début de la crise, et la capacité à tester la population va être amplifiée, jusqu'à atteindre 80 000 tests par jour fin avril.

Face au manque criant de masques, qui a créé la polémique, plus d'un milliard de masques de protection ont été commandés, notamment à la Chine.

Un avion-cargo en provenance de Chine, convoyant près de 100 tonnes de matériel médical dont 5,5 millions de masques médicaux, a atterri dimanche soir à l'aéroport de Roissy, a annoncé Air France.