DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

La lutte contre le coronavirus paralysera sûrement le secteur du transport aérien pendant des mois

euronews_icons_loading
La lutte contre le coronavirus paralysera sûrement le secteur du transport aérien pendant des mois
Tous droits réservés  Matthias Schrader/Copyright 2019 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Entre restrictions de voyages et fermeture de certaines frontières, les compagnies aériennes du monde entier sont paralysées par les mesures mises en place dans la lutte contre le Coronavirus.

Les entreprises de transport aérien du monde, ont annoncé que 25 millions d'emplois à travers le monde pourraient être menacés par le ralentissement des voyages.

Confrontées à des pertes de liquidités, certaines compagnies ont refusé de proposer des remboursements aux passagers.

Des images de suivi en temps réel publiées par Eurocontrol, ont illustré le trafic aérien en Europe en comparant une image du 8 avril 2019 face au trafic du 6 avril de cette année. La différence est flagrante.

Ce lundi à 10h, seuls 7 avions survolaient le ciel français contre une centaine à cette période l'année précédent.

Le géant allemand Lufthansa ferme sa filiale Germanwings et se sépare de 40 avions de sa flotte.

Le groupe a déclaré ne pas s’attendre à un retour à la normale du trafic même après la levée des restrictions de voyages qui ne devrait pas arriver avant des mois.

Avec 87 000 employés au sein de la compagnie, plus de 60% du personnel sont ou seront inscrits au chômage partiel dont 62 000 en Allemagne.

La quasi totalité des vols passagers sont supprimés dans le cadre d'un plan d'urgence en place au moins jusqu'au 19 avril.

Seuls 63 avions de la compagnie Lufthansa effectuent des vols, leur capacité de transport soit le nombre de sièges proposé, a été réduit à 5%.

En Europe, la reprise des activités de la compagnie Brussels airlines a également été décalée du 20 avril au 15 mai.