DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Trump pointe les erreurs de l'OMS face à la crise du Covid-19

euronews_icons_loading
Donald Trump
Donald Trump   -   Tous droits réservés  Alex Brandon/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

L'Organisation mondiale de la Santé a t-elle apporté une réponse trop timide et trop tardive à la crise du coronavirus ? Donald Trump pointe aujourd'hui les "erreurs" de l'agence onusienne quand le Covid-19 n'était encore que sur le territoire chinois.

L'OMS trop complaisante envers Pékin ?

Car pour le président américain, l'épidémie aurait pu être endiguée si la situation avait été mieux analysée sur le terrain. En janvier dernier, le directeur général de l'OMS, alors en déplacement en Chine, saluait la réponse de Pékin à la crise :

"Vous avez lancé une série de mesures de santé publique. C'est très très important et nous en sommes vraiment fiers, disait-il alors Tedros Adhanom Ghebreyesus à Xi Jinping. L'autre élément important, c'est l'engagement politique, votre leadership et celui de votre gouvernement. Ce leadership contribuera à stopper ce virus."

Des paroles trop complaisantes aux yeux de Donald Trump qui dénonce un manque de transparence. Pour le président américain, le monde a reçu "plein de fausses informations sur la transmission et la mortalité" du Covid-19.

Trump : "l'OMS a minimisé la menace"

"L'OMS m'avait vivement critiqué lorsque j'ai dit que nous allions fermer les vols en provenance de Chine et en particulier de certaines parties de Chine. Et en Chine en général, nous avons été très critiqués. L'OMS s'est trompée. A bien des égards, elle a également minimisé la menace . "

Donald Trump a donc décidé de sanctionner l'OMS en suspendant la contribution américaine comprise entre 400 et 500 millions de dollars par an. Une décision dénoncée par le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, pour qui les efforts de l'OMS sont "plus que jamais nécessaires pour contribuer à contenir et à atténuer la pandémie de coronavirus. Ce n'est qu'en unissant nos forces que nous pourrons surmonter cette crise qui ne connaît pas de frontières", écrit-il sur Twitter.

Ce sont les États-Unis désormais qui comptent le plus de victimes au monde du Covid-19 : déjà plus de 25.000 morts. La région de New York est la plus frappée par l'épidémie.