DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L'épidémie stagne sur un haut plateau en France et en Italie

euronews_icons_loading
Un médecin italien parle avec un patient atteint par le Covid-19 à la polyclinique Sant'Orsola-Malpighi de Bologne, le 15 avril 2020
Un médecin italien parle avec un patient atteint par le Covid-19 à la polyclinique Sant'Orsola-Malpighi de Bologne, le 15 avril 2020   -   Tous droits réservés  Photo by Miguel MEDINA / AFP
Taille du texte Aa Aa

France : près de 18 000 morts

L'épidémie de coronavirus se stabilise en France, mais à un niveau élevé : 753 décès supplémentaires en 24 heures, près de 18.000 morts au total, dont un tiers dans des établissements pour personnes âgées, qui doivent en plus faire face à l'isolement. Une maison de retraite a installé un parloir pour que ces personnes puissent retrouver leurs proches sans prendre le risque d'être contaminées.

Royaume-Uni : le confinement prolongé au moins trois semaines

Au Royaume-Uni, le pic de l'épidémie n'a pas encore été franchi : 861 décès supplémentaires et près de 14 000 morts au total, seulement dans les hôpitaux, les chiffres de mortalité dans les maisons de retraite n'étant pas encore comptabilisés.

Sans surprise, le gouvernement britannique a décidé de prolonger les mesures de restriction, malgré la pression de l'opposition et la crise économique :

"Une levée du confinement risquerait d'entraîner une augmentation significative de la propagation du virus. Par conséquent, le gouvernement a décidé que les mesures de restrictions actuelles resteront en place au moins pour les trois prochaines semaines", a déclaré le ministre des Affaires étrangères Dominic Raab, qui remplace toujours le Premier ministre Boris Johnson, convalescent.

Pour faire face à l'afflux de malades, un nouvel hôpital temporaire de 500 lits a été inauguré à Birmingham par le prince William.

Italie : 22 000 morts

Enfin, l'épidémie stagne toujours sur un haut plateau en Italie, un mois après avoir atteint le pic. Encore 525 décès annoncés ce jeudi, plus de 22 000 morts au total, et une hausse des nouveaux cas de contamination : 3 800, le chiffre le plus élevé en quatre jours.

Les masques sont actuellement très prisés sur la péninsule, ce qui encourage les escroqueries. La police italienne a saisi 400 000 masques importés illégalement. Des masques chirurgicaux et FFP2 destinés à être revendus à prix d'or sur le marché noir.