DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L'incendie près de Tchernobyl sous contrôle, selon les autorités ukrainiennes

Le feu vu de la centrale nucléaire de Tchernobyl, le 10 avril 2020.
Le feu vu de la centrale nucléaire de Tchernobyl, le 10 avril 2020.   -   Tous droits réservés  Service presse de la police ukrainienne via AP
Taille du texte Aa Aa

Un vaste incendie a ravagé des milliers d'hectares de forêt autour de la zone d'exclusion de la centrale de Tchernobyl en Ukraine. Les autorités ont assuré mardi dernier que les efforts des pompiers et la pluie avaient permis de réduire ce feu, considéré par l'ONG écologique Greenpeace, comme le "pire incendie jamais observé dans la zone d'exclusion" formant un rayon de 30 kilomètres autour de l'ancienne centrale.

Entretenu par le vent et une sécheresse inhabituelle, l'incendie, qui n'a pas provoqué de hausse de radiation selon les autorité, s'est déclaré il y a une dizaine de jours dans ce territoire fortement contaminé, théâtre du pire accident nucléaire de l'Histoire en 1986.

Volodymyr Shuvayev / AFP
L'incendie dans la zone d'exclusion de la centrale de Tchernobyl, le 10 avril 2020Volodymyr Shuvayev / AFP

Critiqué ces derniers jours pour son inaction face au sinistre d'une ampleur inédite, le président ukrainien, Volodymy Zelensky, a fini par annoncer tard lundi soir qu'il "suivait la situation de près" et promis de convoquer le chef du service d'Etat pour les Situations d'urgence.

"La société a le droit de savoir la vérité et d'être en sécurité", a-t-il souligné alors que des rumeurs sur une hausse de la radioactivité et sur des risques pesant sur la centrale circulaient sur les réseaux sociaux. Les autorités ont cessé depuis plusieurs jours de publier leurs estimations sur la taille de l'incendie.

PLANET LABS INC. / AFP
Photo satellite prise le 13 avril 2020 de la zone de la centrale de TchernobylPLANET LABS INC. / AFP-

"Il n'y a plus de feu ouvert", a assuré mardi matin dans un communiqué le service pour les Situations d'urgence, faisant état de "foyers isolés" de "feux couvants".

Il va falloir encore "plusieurs jours" pour éteindre ces "feux couvants", a ajouté la présidence dans un communiqué à l'issue de la visioconférence entre Volodymy Zelensky et les membres de son gouvernement.

"Le taux de radiation à Kiev et dans sa région ne dépasse pas le niveau naturel", a encore ajouté le service des Situations d'urgence, selon lequel plus de 400 secouristes et pompiers, trois avions et trois hélicoptères sont déployés. Lundi, ces appareils ont déversé près de 540 tonnes d'eau, selon la même source.

La situation s'était dégradée lundi à cause des "rafales de vent", mais la pluie qui est enfin tombée sur la région "a aidé les pompiers", a ajouté la présidence.

L'incendie a été provoqué, selon la police, par un jeune habitant vivant près de la zone de Tchernobyl, qui a dit avoir mis le feu à de l'herbe "pour s'amuser".

Greenpeace, s'appuyant sur des images satellites, avait affirmé que le feu était arrivé à "environ 1,5 kilomètres" de l'arche recouvrant le réacteur ayant explosé par accident en avril 1986.

Ситуація критична. Зона палає. Місцева влада звітує, що все під контролем, але насправді вогонь стрімко захоплює нові...

Publiée par Yaroslav Yemelianenko sur Lundi 13 avril 2020

Le directeur d'une association organisant des visites guidées dans la zone d'exclusion, Yaroslav Iemelianenko, avait lui affirmé lundi sur Facebook que l'incendie avait atteint la ville fantôme de Pripiat, évacuée après la catastrophe.

L'Institut français de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) a indiqué le 15 avril, que si "des valeurs significativement plus élevées en césium 137 dans l'air" ont été relevées à Kiev attestant "du passage de masses d’air marquées par la radioactivité", ces "valeurs restent cependant modérées et sans conséquence sanitaire".

Concernant la zone d’exclusion de Tchernobyl, l'IRSN a constaté "qu'\_une contamination de l’air beaucoup plus importante est observée, imputable à la proximité des dispositifs de mesures avec la zone incendiée_" en ajoutant "qu'il n’y a pas de mesure dans la zone d’exclusion publiée à ce jour qui laisse penser qu’un site de stockage ou d’entreposage ait été atteint et puisse avoir rejeté une partie significative de la radioactivité qu’il contient."

L'IRSN a également réalisé une modélisation de la dispersion de fumée résultant de l'incendie. L'institut a précisé que "l’impact résultant de l’inhalation de la radioactivité transportée par les masses dans l’air arrivant en France devrait, quant à lui, être insignifiant".

Le 26 avril 1986, un réacteur de la centrale de Tchernobyl a explosé contaminant, selon certaines estimations, jusqu'aux trois quarts de l'Europe. La zone, dans un rayon de 30 kilomètres autour de la centrale accidentée, reste depuis largement à l'abandon. La centrale, qui était restée en activité, a fermé définitivement en 2000.