EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

En France, l'état d'urgence sanitaire prolongé jusqu'au 24 juillet

En France, l'état d'urgence sanitaire prolongé jusqu'au 24 juillet
Tous droits réservés Francois Mori/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Francois Mori/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Par Euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Il accompagnera le déconfinement progressif. À partir du 11 mai, plus d'attestation nécessaire sauf pour faire plus de 100 kilomètres.

PUBLICITÉ

C'était attendu. L'état d'urgence sanitaire a été prolongé par le gouvernement en France. Il restera en vigueur jusqu'au 24 juillet. Le projet de loi sera examiné à partir de lundi au parlement. Décrété fin mars, cet état d'urgence va donc accompagner le déconfinement progressif.

À la sortie du conseil des ministres, Christophe Castaner en a appelé au civisme des Français pour éviter une résurgence de l'épidémie.

Le 11 mai, si les conditions sont réunies, la règle générale redeviendra la liberté de circulation et les Français n'auront plus à produire d'attestation pour sortir dans la rue.
Christophe Castaner
Ministre français de l'Intérieur

Il faudra tout de même une attestation pour faire plus de 100 kilomètres. Et le port du masque sera obligatoire dans les transports en commun. Pour veiller au respect de cette consigne, les agents des transports seront habilités à verbaliser.

À compter du 11 mai, la France sera partagée entre zones rouges et vertes, mais partout, les crèches et les écoles primaires rouvriront leurs portes. Du moins en théorie, car certains élus s'y refusent, craignant pour leur responsabilité pénale. Les écoles doivent s'organiser pour qu'il n'y ait pas plus de 15 élèves par classe.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Coronavirus : le bilan en France approche des 25 000 décès

Déconfinement en France : le 11 mai ne sera pas le passage "à une vie normale"

Le masque va entrer dans votre quotidien : état des lieux en France