DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Covid-19 : l'action rapide des États, une nécessité pour contenir la propagation

euronews_icons_loading
Covid-19 : l'action rapide des États, une nécessité pour contenir la propagation
Tous droits réservés  Frank Augstein/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Le Royaume-Uni est devenu mardi le premier pays d'Europe à dépasser les 30 000 morts liés au nouveau coronavirus et le deuxième le plus touché dans le monde. Une situation qui interroge sur la gestion de la crise sanitaire. Le premier ministre Boris Johnson avait initialement opté pour une stratégie visant à atteindre "l'immunité collective", un choix à l'origine de vives critiques de l'opinion publique, qui a estimé que les autorités avaient tardé à prendre la mesure des risques.

"Au tout début, l'Organisation mondiale de la santé a dit" testez, testez, testez ". Le Royaume-Uni n'était pas en mesure de le faire. Son infrastructure de santé publique a été affaiblie commente le professeur Martin McKee, expert en santé publique, London School of Hygiene and Tropical Medicine. "Je pense qu'il est assez évident de dire que le gouvernement avait d'autres choses en tête au cours des quatre dernières années. Le Royaume-Uni a effectué un exercice important de planification d'urgence en 2016, mais les résultats de cet exercice n'ont jamais été publiés, et certains d'entre eux n'ont pas été mis en oeuvre".

Finalement les autorités ont fait machine arrière et ont imposé un confinement dès le 23 mars. Une campagne de dépistage est en préparation, et une application de traçage est en cours d'expérimentation.

Lire aussi : Coronavirus : le Royaume-Uni premier pays d'Europe à dépasser 30 000 morts

«Nous avons tendance à suivre notre propre chemin, par exemple avec une application différente de celle des autres pays, qui est actuellement à l'essai. Nous ne faisons pas appel à l'expertise locale des services de santé publics des collectivités locales" critique le professeur Martin McKee.

Les autorités assurent que le pic de la pandémie est passé et s'apprêtent à annoncer dans les jours qui viennent de premières mesures permettant de redémarrer certains pans de l'économie et de s'adapter à une crise partie pour durer.

De crainte d'une nouvelle vague de contaminations, le confinement devrait tout de même être prolongé jeudi, date prévue de sa prochaine réévaluation, avec des mesures d'assouplissement.

Selon plusieurs médias, une stratégie de sortie doit être annoncée par Boris Johnson lors d'une allocution dimanche soir.