DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Coronavirus : les Espagnols se testent avant de reprendre le travail

euronews_icons_loading
Coronavirus : les Espagnols se testent avant de reprendre le travail
Tous droits réservés  AP
Taille du texte Aa Aa

Ai-je ou non le Covid-19 ? Cette question, les Espagnols peuvent désormais y répondre, grâce à certains cabinets médicaux privés. Des employés comme Jaime Ruiz, un agent immobilier, y passent un test sérologique avant leur retour au travail la semaine prochaine. Des centaines d'entreprises vérifient ainsi l'état de santé de leur personnel pour garantir la sécurité de leurs clients.

"Nous passons la plupart de notre temps dans la rue. Nous avons des rendez-vous, nous sommes en contact avec de nombreuses personnes. Je pense que c'est un signe de respect," explique M.Ruiz. "Vérifier que tout va bien, qu'il n'y a pas de problème et que la sécurité du client est garantie. En se faisant tester."

L'agence immobilière Gilmar va tester ses 400 salariés dans le cadre de son plan de reprise de l'activité après près de deux mois de blocage de l'économie.

"Nous avons commencé les tests sur tous nos collaborateurs. Et cette semaine, nous commencerons à mettre en oeuvre toutes les mesures de sécurité dans nos bureaux. S'ils donnent une date pour la reprise, pour le retour à la normale, nous devons nous préparer," raconte Javier Castellano, le directeur de la communication chez Gilmar. "On ne peut pas attendre qu'on nous dise ce qu'il faut faire ou pas faire. Nous devons nous y mettre. Si le 11 mai, nous pouvons commencer à organiser des visites de maisons à vendre, nous devons être prêts."

Le blockchain à la rescousse

Si le gouvernement espagnol déconseille les tests massifs, remettant en question les garanties d'une immunité, des grandes entreprises, comme Price Waterhouse Cooper, adoptent des applications mobiles qui permettront d'accorder un passeport d'immunité aux employés.

D'après Jaime Velasquez, correspondant d'Euronews en Espagne, cette "carte verte" sur les smartphones a pour but de donner une protection supplémentaire pour interagir avec ses collègues et ses clients. Mais elle soulève des inquiétudes quant à la vie privée. Bientôt, les Espagnoles pourraient être étiquetés en fonction de leur statut sérologique par rapport au Covid 19.

Price Waterhouse et la startup Vottun utilisent une technologie, appelée blockchain, qui permet de sécuriser au maximum les données de leurs 5 000 employés.

"Je ne veux pas que mes données soient utilisées à des fins de contrôle social, comme dans d'autres pays. Comme en Chine. Dans nos démocraties occidentales, nous avons des droits pour lesquels nous nous sommes battus, et la vie privée est l'un d'entre eux" souligne Luis Carbajo, le PDG de Vottun. "C'est pourquoi la technologie de la blockchain est l'une de ces technologies qui permet de partager, de distribuer et d'utiliser les données de manière sûre et privée."

Les entreprises et les citoyens espagnols tentent de trouver des solutions pour le retour à la normale, ou presque. Le monde qui nous attend est sans précédent, un monde où ils devront apprendre à coexister avec le virus.