DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Coronavirus aux Etats-Unis : la mise en garde d'Anthony Fauci contre un déconfinement trop rapide

euronews_icons_loading
Coronavirus aux Etats-Unis : la mise en garde d'Anthony Fauci contre un déconfinement trop rapide
Tous droits réservés  Frank Franklin II/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

Le principal conseiller santé de Donald Trump, le Dr Anthony Fauci, avertit sur les conséquences d'un déconfinement trop rapide visant à relancer l'économie américaine.

Alors que le président américain Donald Trump souhaite faire redémarrer l'économie américaine au plus vite, son principal conseiller santé, le Dr Anthony Fauci, met en garde devant les sénateurs.

L'éminent spécialiste en maladies infectieuses a évoqué les risques "de souffrances et de morts inutiles" si le pays rouvrait ses portes trop tôt.

Selon lui, les États devraient adhérer à un cadre permettant d'assouplir les restrictions, mais seulement de manière progressive.

"Mon inquiétude, c'est que si certaines zones, villes, Etats franchissent ces différents points de contrôle et s'ouvrent prématurément sans avoir la capacité de réagir de manière efficace, je crains que nous ne recommencions à voir de petits pics de contaminations qui risquent de se transformer en épidémies", a-t-il expliqué.

Le bilan quotidien est d'ailleurs reparti à la hausse aux Etats-Unis, avec près de 1 900 décès supplémentaires en seulement 24 heures, après deux jours sous la barre des 1 000. Ce qui porte à plus de 82 000 au total le nombre de décès dans le pays.

Disparité

Pendant ce temps, l'économie américaine est en chute libre et plus de 30 millions de personnes se retrouvent au chômage. Mais si la Maison Blanche fixe les lignes directrices pour la réouverture du pays, c'est aux gouverneurs des États de choisir la méthode.

Mais collectivités et entreprises ont-elles toutes prises la mesure de ce que réserve l'après-confinement ? Certaines images interrogent. Une vidéo postée sur les réseaux sociaux par un passager d'un vol d'American Airlines montrait une cabine bondée, sans réelle distanciation sociale.

Alors que New York maintient la fermeture des commerces non essentiels, dans le comté de Palm Beach en Floride, les restaurants et magasins de détail rouvrent, à condition de se limiter à 25% de leur capacité d'accueil.

"Cela fait vraiment du bien pouvoir être de retour ici", confie Ellen Reilly, résidente de Palm Beach Gardens. "J'espère que les autres restaurants se portent bien, que tout le monde se porte bien et reste responsable. Mais c'est un sentiment tellement agréable de pouvoir venir ici et de revoir du monde".

Un difficile équilibre entre mesures contre le coronavirus et celles visant à relancer l'économie auquel sont confrontés de nombreux autres pays, alors que la pandémie a tué au moins plus de 286 000 personnes dans le monde.