DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Covid-19 : en Europe, chaque pays se déconfine à son rythme

euronews_icons_loading
Covid-19 : en Europe, chaque pays se déconfine à son rythme
Tous droits réservés  LIONEL CIRONNEAU/ASSOCIATED PRESS
Taille du texte Aa Aa

Alors que le Royaume-Uni prévoit d'obliger le port du masque dans les transports dès le 15 juin, la France et l'Italie prennent de l'avance. Le célèbre défilé militaire du 14 juillet à Paris sera remplacé par une cérémonie d'hommage aux soignants. À Monaco, les casinos rouvrent.

Masques dans les transports au Royaume-Uni

Les usagers des transports en commun en Angleterre devront porter un masque, ou au moins se couvrir le visage avec un tissu à partir du 15 juin, afin d'éviter de transmettre le nouveau coronavirus, a annoncé jeudi le ministre des Transports, Grant Shapps.

"Nous devons veiller à ce que toutes les précautions soient prises", a déclaré le ministre lors de la conférence quotidienne du gouvernement sur la maladie Covid-19. Il a estimé que cette mesure offrait une "protection, quoique limitée, contre la diffusion du virus".

Les contrevenants pourront se voir refuser l'accès au transport et écoper d'une amende. La mesure a été accueillie favorablement par les syndicats de transports, qui réclamaient le port de masques, jusqu'à présent seulement recommandé. Les employés en contact avec les usagers des transports devront également se couvrir le visage. L'entrée en vigueur de cette mesure coïncidera avec la réouverture des commerces "non essentiels", tels que les magasins de vêtements, de jouets ou les librairies.

Le gouvernement recommande de laisser les masques chirurgicaux aux personnes qui en ont le plus besoin, parmi lesquels les soignants, M. Shapps suggérant de porter des masques "que vous pouvez facilement fabriquer à la maison". Les très jeunes enfants et les personnes souffrant de difficulté pour respirer ne seront pas obligés de se couvrir le visage. Le Royaume-Uni est le deuxième pays au monde le plus endeuillé par le nouveau coronavirus. Le nombre de décès de personnes testées positives au Covid-19 approche les 40.000, avec 176 décès supplémentaires annoncés jeudi, portant le bilan à 39.904 décès.

Le Royaume-Uni a commencé petit à petit à assouplir les mesures de confinement instaurées fin mars, avec la réouverture cette semaine en Angleterre de certaines classes de maternelle et de primaire, des concessionnaires automobiles et des marchés à l'extérieur.

Parallèlement, dans le but d'éviter de nouvelles contaminations, les visiteurs arrivant au Royaume-Uni par air, terre ou mer devront à partir de lundi - sauf certaines exceptions - observer une quarantaine de quatorze jours.

À Londres, un sommet pour la recherche de vaccins

Le sommet virtuel de l'Alliance pour le vaccin (Gavi), qui a réuni autour de Boris Johnson plus de 50 pays et plus de 35 chefs d'Etat et de gouvernement, a ainsi largement dépassé les 7,4 milliards de dollars de promesses de dons espérés sur cinq ans. Les fonds doivent servir à poursuivre les campagnes mondiales de vaccination contre la rougeole, la polio ou la typhoïde, largement perturbées par l'épidémie de Covid-19. La réunion visait également à lancer des appels à financement pour l'achat et la production d'un éventuel futur vaccin contre la maladie Covid-19, ainsi qu'un soutien à sa distribution dans les pays en développement. Pour ce vaccin en particulier, l'objectif de l'Alliance, organisme international qui réunit des acteurs publics et privés pour assurer un égal accès aux vaccins, était de récolter deux milliards de dollars.

"Un vaccin contre le Covid-19 doit être vu comme un bien public mondial, un vaccin pour les peuples", a déclaré le secrétaire général de l'ONU à l'ouverture du sommet, soulignant que nombre de dirigeants mondiaux ont lancé un appel en ce sens.

Paris : 14 juillet sans défilé militaire

Pour adapter la célébration du 14 juillet aux exigences sanitaires, le traditionnel défilé sur les Champs-Elysées sera remplacé par une cérémonie militaire place de la Concorde, qui rendra aussi hommage aux soignants, a annoncé l'Elysée jeudi.

La cérémonie comprendra "un dispositif resserré ramené à 2.000 participants et environ 2.500 invités", dans le respect des règles de distanciation sociale, a précisé la présidence.

"La cérémonie, qui inclura un défilé aérien, mettra à l'honneur la participation de nos armées à la lutte contre le covid-19, à travers l'opération Résilience ; elle rendra également hommage aux personnels soignants que les Français ont applaudis chaque soir durant la période de confinement ainsi qu'à l'ensemble des acteurs mobilisés contre le virus", a indiqué l'Elysée.

Il n'est pas prévu pour l'instant d'ouvrir l'événement au grand public, mais "la situation pourrait être réévaluée d'ici le 14 juillet" si la situation sanitaire est meilleure, explique l'Elysée.

Le 13 mai en Conseil des ministres, Emmanuel Macron avait souhaité "que la fête nationale soit une occasion supplémentaire de manifester l'hommage et la reconnaissance de la nation à tous ceux qui se sont engagés dans la lutte contre le Covid-19", selon la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye.

Les Casinos, de retour à Monaco

Des casinos rouvrent ce vendredi à Monaco. Contrairement aux établissement français, qui ne peuvent utiliser que les machines à sous et les jeux électroniques, les tables de jeux monégasques seront utilisables à des conditions strictes. Les cartes seront manipulées uniquement par les employés et seront détruites après chaque partie.