DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Rendez-vous : le retour des événements culturels

euronews_icons_loading
Les raboteurs de parquet de Gustave Caillebotte
Taille du texte Aa Aa

Rendez-vous vous propose un panorama des meilleurs événements culturels en Europe.

Expositions permanentes au Musée d'Orsay, Paris

Sur les bords de la Seine, à Paris, le Musée d'Orsay rouvre ses portes après plusieurs semaines de fermeture. L'ancienne gare, devenue musée, accueille les collections permanentes.

A voir notamment, Les raboteurs de parquet, le chef d'œuvre de Gustave Caillebotte. Ce tableau est l'une des premières représentations du prolétariat urbain, en 1875. Si les ouvriers des campagnes ont souvent été montrés, ce n'est pas le cas des ouvriers de la ville. Contrairement à Courbet ou Millet, Caillebotte, bourgeois aisé, n'introduit aucun discours social, moralisateur ou politique dans son œuvre.

Richard Artschwager, Bilbao

Direction l'Espagne et Bilbao, où le musée Guggenheim accueille une exposition consacrée à Richard Artschwager, retraçant la carrière de ce peintre, illustrateur et sculpteur. Le projet est conçu par le curateur réputé Germano Celant et co-organisé par le Musée Guggenheim Bilbao et le MART - Museo di arte moderna e contemporanea di Trento e Rovereto.

Cet artiste américain est l'un des pionniers de l'abstraction, à la croisée entre le Pop Art et le minimalisme. L‘artiste s’empare de lieux, de scènes de la vie quotidienne et de meubles courants tels que tables, chaises et armoires, pour les réinterpréter au moyen de matériaux industriels communs comme le formica, le Celotex, la peinture acrylique ou le crin de cheval caoutchouté.

Conçue comme un labyrinthe, cette exposition accueille près de 70 de ses œuvres représentant un vaste répertoire allant du début des années 60 à la première décennie du XXIe siècle. Elle est ouverte jusqu'au 23 août, minimum.

Michael Horowitz, Vienne

Terminons ce petit tour d'Europe au Musée Albertina de Vienne. Le photographe, journaliste et auteur viennois Michael Horowitz est mis à l'honneur, lui qui n'a jamais cessé, surtout dans les années 70, de photographier la jeunesse et ceux qui faisaient l'actualité, comme un jeune culturiste du nom d'Arnold Schwarzenegger.

Ses photos se distinguent par le regard emphatique d'Horowitz, son langage visuel clair et son goût pour les moments hautement expressifs. Cette exposition monographique est ouverte jusqu'au 6 septembre 2020.