DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Londres assouplit ses mesures de quarantaine

euronews_icons_loading
Londres assouplit ses mesures de quarantaine
Tous droits réservés  Kirsty Wigglesworth/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Jusqu'à présent, tout voyageur, même Britannique, devait rester à domicile pendant deux semaines à son arrivée au Royaume-Uni.

Ce vendredi, les autorités britanniques ont dévoilé la liste des pays dont les ressortissants échapperaient à cette obligation, dès le 10 juillet. Au total, une cinquantaine d'Etats vont bénéficier de cet allègement, qui s'appliquera uniquement à l'Angleterre.

"La France, l'Allemagne, l'Italie, et l'Espagne seront sur cette liste", indique Grant Shapps, secrétaire d'État britannique aux transports. "Et il est important d'avoir procédé avec beaucoup de prudence. Le plus important reste de conserver les bénéfices obtenus grâce à tous ceux qui ont travaillé très dur, et à tous ceux qui sont restés chez eux. Nous ne voulons pas anéantir aujourd'hui tous ces effets".

Pas question en revanche de lever la quarantaine pour les voyageurs en provenance des Etats-Unis, du Brésil ou de Russie, des pays durement touchés par la pandémie.

L'Ecosse, le Pays de Galles ou l'Irlande du Nord maintiennent les mesures de quarantaine, sans envisager d'inflexion dans l'immédiat.

Ce samedi doit marquer la fin du confinement qui aura duré près de trois mois au Royaume-Uni, où la pandémie a fait plus de 44 000 morts.

Les pubs, restaurants, hôtels et établissements culturels pourront rouvrir à condition de respecter certaines précautions, alors que la ville de Leicester a dû fermer à nouveau ses écoles et commerces, après une recrudescence des foyers infectieux.