DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

A peine rouverts, trois pubs anglais ferment après des cas de Covid-19 parmi leurs clients

A peine rouverts, trois pubs anglais ferment après des cas de Covid-19 parmi leurs clients
Tous droits réservés  Alberto Pezzali/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Trois pubs en Angleterre ont été contraints de fermer à nouveau ... quelques jours seulement après leur réouverture pour la première fois en plus de trois mois.

Les bars en Angleterre, en Écosse et en Irlande du Nord ont été autorisés à rouvrir samedi après que les restrictions sur le coronavirus ont été assouplies.

Mais trois pubs ont déjà fermé leurs portes après que certains de leurs clients ont été testés positifs au COVID-19.

The Lighthouse Kitchen and Carvery à Burnham-on-Sea, Somerset, a déclaré dans un message sur Facebook qu'il "parcourait lentement la liste de clients qui étaient au pub samedi" et que tout son personnel serait testé.

Le Village Home Pub à Alverstoke, Hampshire, a déclaré sur Facebook que certains de ses employés étaient isolés et que son "équipe de traçage" était en train de contacter les clients concernés.

Dans le West Yorkshire, le pub Fox and Hounds a également annoncé sa fermeture sur les réseaux sociaux, avouant qu'un client qui était sur place samedi avait appelé pour dire qu'il avait été testé positif.

Le propriétaire du pub annonce que l'établissement va être "entièrement désinfecté en profondeur" et "lorsqu'il sera à nouveau un lieu sûr, nous rouvrirons nos portes".

"Cela en dit long quand les Conservateurs disent que c'est OK d'aller au pub mais qu'ils annulent leur propre conférence"

De nombreux utilisateurs des réseaux sociaux sur la plate-forme ont salué les réponses rapides des pubs, mais d'autres se sont demandé s'ils n'avaient pas été rouverts trop tôt.

Il a été demandé aux établissements rouvrant leurs portes au public de mettre en place des mesures comme la limitation du nombre d'entrées, le service à table obligatoire et les écrans de protection.

Mais partout sur les internets britanniques ce week-end, des vidéos circulaient montrant des rues bondées dans les quartiers centraux de plusieurs villes, des milliers de Britanniques s'étant rués dans les pubs pour savourer leur première pinte pression depuis des mois.

Un officier de police a confirmé les inquiétudes de certains citoyens selon lesquelles "il était clair que les personnes ivres ne peuvent / ne veulent pas se distancier socialement".

"C'était prévisible, cette nuit bien chargée a confirmé ce que nous savions, l'alcool et la distanciation sociale ne font pas bon ménage", a déclaré John Apter, président national de la Fédération de police, sur Twitter.

Cependant, le secrétaire à la Santé, Matt Hancock, a minimisé la situation, affirmant que la plupart des gens "faisaient les choses bien" et respectaient les distances. "Eh bien, je pense que d'après ce que j'ai vu, bien qu'il y ait des images contraires, en général, les gens ont agi de manière responsable", a-t-il déclaré dimanche à Sky.

Euronews a contacté les trois pubs pour commentaires, mais n'avait pas reçu de réponse au moment de cette publication.