DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Black Lives Matter : la statue de Bristol installée en secret a été retirée

euronews_icons_loading
Black Lives Matter : la statue de Bristol installée en secret a été retirée
Tous droits réservés  Matt Dunham/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

La statue d'une manifestante du mouvement Black Lives Matter, venue remplacer celle d'un marchand d'esclaves à Bristol, a été retirée jeudi à l'aube environ 24 heures après son installation, selon la municipalité.

"A Surge of Power" (Une montée en puissance). C'est ainsi qu'a été baptisée la statue, érigée à l'aube mercredi 15 juillet sans autorisation de la ville, en lieu et place de celle de l'esclavagiste Edward Colston, renversée et jetée dans la rivière le 7 juin dernier.

Cette œuvre de l'artiste Marc Quinn représente une manifestante du Black lives Matter, Jenn Reid. Cette dernière faisait part de sa satisfaction :

"Je la trouve magnifique, on dirait qu'elle est à sa place, qu'elle a toujours été là. C'est quelque chose qui me remplit de fierté. Je l'adore", a commenté la muse.

"Il faut la laisser"

Mais cette statue va-t-elle rester ? Certains habitants le réclament, pas gênés du tout par le fait qu'elle ait été installée en secret.

"J'espère vraiment que la statue restera et je pense aussi que cela renforce ce sentiment que les habitants de Bristol ont choisi de retirer la statue, et que secrètement ils ont choisi de mettre quelque chose à sa place", explique Tess McNab, une habitante de la ville.

"C'est une femme que l'artiste a vue lors de cette journée et il a basé cette sculpture sur elle et si vous l'on veut rester fidèle aux ressenti de la ville de Bristol, ils faut la laisser ainsi", conclut-elle.

Le déboulonnage de la statue s'inscrit dans la vague antiraciste qui a suivi le meurtre de George Floyd, étouffé durant huit minutes par un policier aux Etats-Unis. Elle se trouve depuis dans un musée aux côtés de pancartes de manifestants.