DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Des dizaines de comptes Twitter de personnalité piratés

euronews_icons_loading
Archives : des pièces de Bitcoins
Archives : des pièces de Bitcoins   -   Tous droits réservés  AP Photo/Rick Bowmer
Taille du texte Aa Aa

Comme Barack Obama, Joe Biden, Jeff Bezos, Bill Gates ou encore Elon Musk, des dizaines de personnalité ont été victimes d'un piratage sur Twitter. A leur insu, des messages ont été postés sur leur compte proposant aux utilisateurs d'envoyer des bitcoins sur des sites web dédiés et de recevoir en échange le double des sommes transférées.

Ces messages ont été rapidement effacés. Mais selon le site de référence Blockchain.com, traçant les transactions en cryptomonnaies, cette arnaque a tout de même rapporté plus de 100 000 euros à ses auteurs. L'équivalent de 13 bitcoins, dont la valeur unitaire est à ce jour de 8 064,83 euros, a été transféré vers l'une des adresses mentionnées dans les tweets frauduleux.

Le PDG de Twitter, a indiqué se sentir "très mal" après cette "journée difficile" pour lui et son entreprise. Jack Dorsey, a ajouté que ses équipes travaillent d'arrache-pied pour comprendre ce qui s'est exactement passé.

Le compte du support technique de la compagnie a ainsi expliqué que dans le cadre de cette enquête interne "les comptes compromis ont été bloqués et que les propriétaires de ces derniers ne pourront y accéder que lorsque il sera possible de le faire en toute sécurité".

Les comptes de l'ancien maire de New York Mike Bloomberg, du financier Warren Buffett et de ceux de Kanye West et de sa femme Kim Kardashian ont été piratés. Des entreprises comme Apple, Uber et des compagnies spécialisées dans le bitcoin ont été également victimes de ce vaste piratage.

Chute à Wall Street

Cette affaire a rapidement eu une répercussion sur le cours de l'action de Twitter à Wall Street qui a chuté dans les échanges électroniques après la clôture de la bourse.

Pour réussir leur stratagème, les auteurs de cette arnaque ont sans doute réussi à pirater le système d'administration interne de Twitter "qui permet de modifier les mots de passe et de désactiver les authentifications à plusieurs facteurs" selon Rachel Tobac, présidente de la compagnie de cybersécurité SocialProof Security. Une telle manipulation, ajoute cette experte en sécurité, a pu permettre à des individus ou des groupes malveillants de prendre le contrôle des comptes attaqués.

Un entrepreneur américain très actif dans les cryptomonnaies et lui-même victime du piratage, Justin Sun, a offert un million de dollars à quiconque identifierait les pirates.

Twitter a déjà été dans le passé victime d'attaques ciblées.

En août dernier, une série de messages insultants ou racistes avait été publiée sur le compte personnel de Jack Dorsey, à son insu.

En mars 2017, de nombreux comptes certifiés, dont ceux d'Amnesty International, du ministère français de l'Economie ou de la BBC Amérique du Nord, avaient ainsi été piratés par des hackers présumés, favorables au président turc Recep Tayyip Erdogan.