EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

La Turquie "met de l'ordre" dans les réseaux sociaux

Le président turc Erdogan
Le président turc Erdogan Tous droits réservés AP/AP
Tous droits réservés AP/AP
Par Julien Pavy avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Parlement turc a adopté une loi qui renforce le contrôle des autorités sur des géants du numérique comme Twitter et Facebook. Internautes et associations dénoncent une nouvelle atteinte à la liberté d'expression et un muselage de l'opposition.

PUBLICITÉ

Le Parlement turc a adopté une loi controversée visant à "mettre de l'ordre" dans les réseaux sociaux, selon les termes employés par le président Erdogan.

Le texte renforce le contrôle des autorités sur des géants du numérique comme Twitter et Facebook, qui devront désormais avoir un représentant en Turquie, obéir aux demandes de retrait de contenus et stocker en Turquie les données des utilisateurs se trouvant dans ce pays.

En cas de non-respect de la loi, les réseaux sociaux s'exposeront à des amendes et à une forte réduction de leur bande passante.

A travers cette loi, les autorités turques disent vouloir s'attaquer aux nombreux commentaires violents et insultants sur le web. De leur côté, internautes et associations dénoncent une nouvelle atteinte à la liberté d'expression et un muselage de l'opposition. 

Les réseaux sociaux sont l'un des derniers espaces publics où les Turcs peuvent s'exprimer librement, les médias étant sous le contrôle du gouvernement.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Turquie : une avocate emprisonnée meurt après 238 jours de grève de la faim

Ankara et Athènes veulent surmonter leurs différends

En Turquie, des élections municipales aux enjeux nationaux