Quintuple infanticide présumé en Allemagne

Quintuple infanticide présumé en Allemagne
Tous droits réservés Martin Meissner/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les corps de cinq enfants, découverts à leur domicile de Solingen, dans l'ouest de l'Allemagne. La mère, qui a tenté de se suicider, est soupçonnée d'être l'auteure de ce geste.

PUBLICITÉ

C'est dans un appartement, au 3e étage, que les enquêteurs ont découvert les corps de cinq enfants à Solingen, dans l'ouest de l'Allemagne.

Trois fillettes âgées d'un, deux et trois ans, et deux garçons, âgés de six et huit ans. La mère, soupçonnée d'être l'auteure de ce quintuple meurtre, a tenté de se suicider à une trentaine de kilomètres, à Düsseldorf. L'aîné de la fratrie est le seul à avoir eu la vie sauve.

"La mère, âgée de 27 ans, qui s'est jetée sous un train, est blessée", indique Stefan Weiand, porte-parole de la police. "Elle est en ce moment à l'hôpital, et nous devrons bien sûr l'interroger sur les circonstances de ce crime".

"Un sixième enfant accompagnait cette femme de 27 ans, il s'agit de son fils, âgé de 11 ans, affirme Herbert Reul, ministre de l'Intérieur de Rhénanie du Nord-Westphalie. "Cet enfant est heureusement sain et sauf. Le drame familial de Solingen est terrible, il m'emplit d'une grande tristesse et mes pensées et mes prières vont vers cinq petits enfants qui ont été arrachés si tôt à la vie".

La mère, de nationalité allemande, n'est pas encore en état d'être entendue. Aucune information n'a filtré sur les raisons qui pourraient expliquer ce drame. La piste d'une intoxication médicamenteuse serait à l'étude. Le maire de Solingen s'est rendu en fin de journée sur le lieu du crime.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Casal di Principe rend hommage à son prêtre anti-mafia

Procès : les regrets de Monique Olivier

Le braquage à l'andalouse a mal tourné : 200 000 euros de Pata Negra, deux suspects interpellés