DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Brexit : l'impatience monte à Bruxelles face à Londres

Par Maxime Biosse Duplan  & Shona Murray
euronews_icons_loading
Le ministre d'Etat allemand Michael Roth
Le ministre d'Etat allemand Michael Roth   -   Tous droits réservés  Aris Oikonomou/AP
Taille du texte Aa Aa

Le ton monte à Bruxelles face à l'obstination du Royaume-Uni sur le Brexit. Les ministres européens des Affaires Etrangères se sont retrouvés ce mardi pour préparer la suite des négociations, prévue dans une semaine, sur la relation future avec Londres, qui menace d'abandonner les discussions.

Arrêtez les jeux !
Michael Roth
Ministre d'Etat allemand pour l'Europe

Michael Roth, ministre d'Etat allemand pour l'Europe : "S'il vous plaît, chers amis de Londres, arrêtez les jeux, le temps s'écoule, ce dont nous avons vraiment besoin c'est une base juste de négociations et nous sommes prêts pour cela".

Boris Johnson a lancé un ultimatum à l'Union Européenne, prévenant que si le 15 octobre un accord n'était pas signé il quitterait les négociations. Des négociations qui de toutes façons sont archi-bloquées car Londres envisage de ne pas respecter certaines dispositions phares du traité de Brexit.

A Bruxelles, notre correspondante Shona Murray : "Les États membres de l'UE affirment que la confiance est au plus bas et certains se demandent même si ce gouvernement britannique veut vraiment un accord commercial. Néanmoins, la Commission dit qu’elle continuera à négocier de bonne foi, mais n’exclura pas de prendre d'agir en justice contre le gouvernement britannique, s’il décide de violer l’accord de retrait".