DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

En Roumanie, un maire élu alors qu'il était mort du Covid-19 une semaine plus tôt

Ion Aliman a remporté une victoire écrasante aux élections locales, bien qu'il soit décédé du Covid-19 la semaine précédente.
Ion Aliman a remporté une victoire écrasante aux élections locales, bien qu'il soit décédé du Covid-19 la semaine précédente.   -   Tous droits réservés  AP Photo
Taille du texte Aa Aa

En Roumanie, un maire a été élu dimanche avec une écrasante majorité, bien qu'il soit décédé la semaine précédente.

Dans la commune de Deveselu, Ion Aliman a remporté 1 057 des 1 600 voix, alors qu'il avait été terrassé par le Covid-19 le 17 septembre à l'âge de 57 ans.

Les bulletins de vote ont été imprimés portant son nom avant sa mort et il était trop tard pour les changer.

Un journaliste local a expliqué à Euronews que les habitants de la ville avaient une très bonne opinion de Mr. Aliman. Les votes étaient donc à la fois une manifestation symbolique de soutien, mais aussi un message politique à ses opposants, pour leur faire comprendre qu'ils voulaient un maire du même parti.

Les membres du conseil municipal vont nommer un maire adjoint qui remplacera le défunt jusqu'à ce que de nouvelles élections puissent avoir lieu. L'actuel maire adjoint, Nicolae Dobre, qui est du même parti social-démocrate que M.Aliman, prévoit de se présenter à ce poste.

Mircea Preotescu, porte-parole du Bureau électoral central en Roumanie, a précisé à Euronews : "Une fois le processus de vote validé, (...) le Bureau électoral reconnaîtra, sur la base d'un document légal fourni par la famille, le fait que celui qui a remporté les élections est décédé".

Mr. Aliman avait été testé positif au nouveau coronavirus le 4 septembre et est décédé 13 jours plus tard dans un hôpital de Bucarest.

Dimanche, les habitants lui ont rendu hommage sur sa tombe, à une date qui aurait dû être celle de son anniversaire.

Dans le reste de la Roumanie ce dimanche, quelque 19 millions d'électeurs ont choisi plus de 43 000 élus locaux, présidents de conseil et maires. Ces élections locales se sont tenues quelques mois avant des élections législatives qui doivent avoir lieu dans le pays en décembre prochain.

Sources additionnelles • Thomas Seymat