EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

"Laissez les forces de l'ordre faire leur travail", le nouveau message de Trump aux suprémacistes

"Laissez les forces de l'ordre faire leur travail", le nouveau message de Trump aux suprémacistes
Tous droits réservés Patrick Semansky/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Tous droits réservés Patrick Semansky/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Par euronews avec AFP, AP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

24h après un débat houleux avec Joe Biden, Donald Trump se voit obligé de retourner sa veste en disant aux suprémacistes blancs et aux milices d'extrême droite de "laisser les forces de l'ordre faire leur travail".

PUBLICITÉ

Aux Etats-Unis, le tollé suscité par ses propos sur les suprémacistes blancs et les milices de droite a obligé Donald Trump à faire un virage à 180 degrés.

24h après un débat télévisé plus qu'abrasif entre les deux candidats à la présidentielle américaine du 3 novembre, il n'était plus question de dire au groupe paramilitaire des "Proud Boys" de "reculer, mais de se tenir prêts", et de suggérer ensuite que "quelqu'un doit faire quelque chose à propos des Antifa et de la gauche".

Taxé de "honte nationale" par son adversaire Joe Biden, critiqué dans son propre camp, Donald Trump a dû, une fois de plus, rectifier le tir :

"Je ne sais pas qui sont les Proud Boys. Vous devez me donner une définition parce que je ne sais vraiment pas qui ils sont. Je peux seulement dire qu'ils doivent se retirer. Laissez les forces de l'ordre faire leur travail".

"Proud Boys" est le nom d'un groupe néo-fasciste fondé en 2016, qui se décrit comme "_chauviniste occidenta_l" et qui est connu pour son incitation aux violences de rue, notamment lors des manifestations Black Lives Matter. Il avait immédiatement fait des propos de Trump ("Stand back and stand by”) son nouveau slogan sur les réseaux sociaux.

Lors du débat, sans hésiter, Joe Biden avait déclaré que le seul message possible aux suprémacistes blancs était: "Arrêtez tout."

Pour la prochaine fois, le 15 octobre, le format du débat sera modifiée pour éviter que ne se répète le chaos de ce premier face-à-face télévisé de la course à la présidentielle.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Qui est Kamala Harris et sera-t-elle la première femme présidente des États-Unis ?

Hommages à travers l'Europe alors que Joe Biden annonce son retrait de la course à la présidence

Joe Biden se retire de la course à la présidentielle