DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Brexit : Pas de progrès suffisants avec Londres, selon l’UE

euronews_icons_loading
Brexit : Pas de progrès suffisants avec Londres, selon l’UE
Tous droits réservés  Johanna Geron/AP
Taille du texte Aa Aa

Pour la 2e fois en deux semaines les dirigeants de l'Union européenne se retrouvent à Bruxelles. Les chefs d'Etat et de gouvernement ont commencé leurs travaux par le Brexit et le futur partenariat avec le Royaume-Uni.

Les 27 constatent qu'il n'y a pas encore de progrès suffisants pour envisager un accord. Le négociateur de l’UE estime qu'un compromis est tout de même possible. "Nous sommes absolument déterminés à trouver un accord avec le Royaume-Uni. Nous ferons tout ce que nous pourrons mais pas à n'importe quel prix", insiste le Français.

Londres n'a pas tardé à réagir. Le négociateur britannique regrette les conclusions du sommet européen. David Frost note dans un tweet que l'UE n'est plus engagée à travailler "intensivement". Mais il assure que le Premier ministre britannique, Boris Johnson réagira vendredi. Les discussions devraient reprendre la semaine prochaine à Londres.

Climat, coronavirus et relations internationales

Les dirigeants négocient aussi la transition environnementale à l'horizon 2030. La proposition de la Commission européenne de fixer une diminution de 55% des émissions de CO2 a déjà le soutien de 11 Etats membres. Signataire de cet appel, le Premier ministre suédois, Stefan Löfven, se veut même un peu plus ambitieux. "Nous voulons réduire nos émissions d'au moins 55%", explique-t-il.

Les relations avec la Turquie ne sont pas officiellement à l'ordre du jour. Mais les appels se multiplient pour sanctionner Ankara qui poursuit sa stratégie de tension en Méditerranée orientale. Le Premier ministre grec regrette "l’attitude agressive et provocatrice" de la Turquie. Kyriakos Mitsotakis espère que l’UE sera, de son côté, cohérente et mettra en œuvre les engagements qu’elle a pris lors du dernier sommet.

Les dirigeants de l'Union évoqueront vendredi la pandémie de coronavirus. Face à la progression des infections les 27 discuteront des mesures pour mieux coordonner leurs réponses.