DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Un enseignant décapité près de Paris : la France sous le choc

euronews_icons_loading
Un enseignant décapité près de Paris : la France sous le choc
Tous droits réservés  AFP
Taille du texte Aa Aa

Un professeur a été décapité près de son collège vendredi à Conflans-Sainte-Honorine, en région parisienne. Le président Macron évoque un "attentat terroriste caractérisé".

La France est sous le choc après l'assassinat d'un enseignant décapité en pleine rue ce vendredi après-midi dans les Yvelines à Conflans-Sainte-Honorine. Son agresseur, a pris la fuite, avant d'être abattu par la police. Le parquet antiterroriste a été saisi.

Le président Emmanuel Macron s'est rendu sur place, accompagné du ministre de l'Education et du ministre de l'Intérieur. Il a assuré que la nation ferait bloc contre "l'obscurantisme"

"Il n'y a pas de hasard. Si ce soir c'est un enseignant que ce terroriste a abattu, parce qu'il a voulu abattre la République dans ses valeurs, les lumières, la possibilité de faire de nos enfants -d'où qu'ils viennent, qu'ils croient, qu'ils ne croient pas, quelque soit leur religion- d'en faire des citoyens libres. Cette bataille c'est la nôtre, et elle est existentielle".

La victime a été retrouvée en fin d'après-midi à Conflans-Sainte-Honorine près du collège Bois d'Aulne où il enseignait. L'agresseur a lui été tué dans la ville voisine d'Eragny.

Le professeur d'histoire-géographie aurait mené un cours sur la liberté d'expression en montrant à sa classe des caricatures de Mahomet.

Ce crime intervient trois semaines après une attaque également à l'arme blanche près des anciens locaux de Charlie Hebdo à Paris, qui avait fait deux blessés graves. Le magazine satirique a fait part de son "sentiment d'horreur et de révolte". Les représentants des enseignants ont eux exprimé leur effroi.