DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Élection présidentielle sous tension en Bolivie

euronews_icons_loading
Élection présidentielle sous tension en Bolivie
Tous droits réservés  Martin Mejia/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

Plus de sept millions de Boliviens sont appelés aux urnes ce dimanche pour élire leur président. Un scrutin qui se tient dans une ambiance tendue, dans un pays très polarisé, près d'un an après la démission de l'ex-chef de l'Etat Evo Morales. Celui-ci était alors accusé de fraude par l'opposition. C'est d'ailleurs la première élection présidentielle depuis vingt ans à laquelle Evo Morales n'est pas candidat. Ce scrutin met aussi fin au gouvernement intérimaire de la conservatrice Jeanine Anez, qui n'est pas candidate.

Parmi les favoris, Luis Arce, 57 ans, le dauphin d'Evo Morales, candidat du Mouvement vers le socialisme. Son principal adversaire est l'ex-président Carlos Mesa, le candidat centriste âgé de 67 ans.

De nombreux Boliviens craignent une répétition des violences survenues à l'issue de l'élection de 2019 qui avaient coûté la vie à 36 personnes. Un dispositif de sécurité exceptionnel a donc été mis en place. Pour éviter au maximum les tensions post-électorales, aucun résultat final ne sera divulgué à la femerture des bureaux de vote. Le Tribunal électoral souhaite se donner du temps. Les Boliviens élisent aussi leur vice-président et renouvellent l'ensemble de leur Parlement.